AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Dim 24 Juil - 22:37

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

J'avais fêté mes dix-huit ans en mai, puisque j'étais née le premier mai, fête du muguet. J'aurais pu me contenter de ma mère ainsi que de Philip mais non. La plupart de mes amis étaient venus, j'avais passé un bon moment. Et puis, le soir au moment d'aller me coucher, Philip était venue me parler. Il me trouvait de plus en plus belle, etc. Bon, je crois que cette fois, c'était sûr : il m'aimait. Sauf que moi, je n'éprouvais pas la même chose. Au lieu de le rembarrer, je m'étais complètement énervée parce que mine de rien, moi je ne pouvais toujours rien voir. Mon père avait refusé cette satanée opération qui aurait pu me rendre la vue. Heureusement qu'on l'avait laissé en France et tout ça grâce à Philip. Sauf que là, il dépassait les bornes. J'aimerais bien voir comment j'étais mais ce n'était pas possible, et il avait tellement insisté sur ma beauté que j'étais sortie de mes gonds.

Pendant ces deux mois, je l'avais évité en m'étant fait inviter chez une de mes amies. Elle s'occupait très bien de moi, contrairement à la gérante de la pension. Cette dernière avait tendance à m'oublier... sacrée Jenny. Cela ne m'empêchait pas de l'apprécier.

Quelques jours plus tard, ne voulant plus déranger cette fameuse amie pour être aux petits soins avec moi, j'étais partie. J'avais laissé mes affaires pour ne pas être encombrée pendant ma promenade, même ma canne blanche... une belle erreur de ma part. Je pouvais toujours me guider grâce aux nombres de pas mais j'étais sûre de me perdre quelque part. Bah, tant pis.

Une fois à l'extérieur de la maison, je me dirigeais à petits pas vers le portail, lorsqu'on m'interpella. Oups, c'était l'amie chez qui je vivais jusqu'à maintenant. Elle m'apportait ma canne blanche et me conseillait d'être prudente. Elle ne pouvait pas m'accompagner, elle avait un cours de piano. Je lui promis de rester sur mes gardes, du mieux que je le pouvais bien sûr et c'était parti pour la promenade. Je marchais pendant un long moment, sans avoir eu un seul ennui. Je ne savais absolument pas où j'allais, là où mes pas me guidaient. Au bout d'un moment, je fis une halte. Ma canne résonnait sur les pavés, donc... je devais être dans une ruelle, mais où ? Je n'en savais rien. Je sentais une odeur d'alcool, de sueur et de je ne sais quoi encore. Je me retournais mais bien évidemment, je ne voyais rien. J'avais l'impression qu'on m'épiait, cette odeur n'était pas normale, elle venait probablement d'un clochard ou d'un drogué ou je ne sais quoi encore. Je lâchais donc ma canne blanche, légèrement paniquée et je me mis à courir droit devant moi. Quelque chose, ou quelqu'un m'arrêta dans ma course puisque je venais de me prendre je ne sais quoi dans la face. Je m'inclinais donc tout en bredouillant :

- Excusez-moi... je ne vous avais pas vu...


Je ne m'étais pas rendue compte que je m'adressais à un poteau, et j'avais à peine fait quelques pas que j'heurtais de nouveau une personne, un animal ou un objet. Je me rattrapais à ce que je pouvais avant de lâcher :

- Oups... pardon... Madame ou Monsieur ? Peut-être Mademoiselle...


Je m'étais de nouveau inclinée, sûrement pas en face de l'autre, sans savoir de quoi ou de qui il s'agissait. Peut-être qu'il avait vu la scène d'avant, je n'en savais rien. Tout ce que je voulais, c'était continuer ma promenade mais cela devenait un peu plus compliqué depuis que j'avais perdu ma canne blanche. Bon, je n'avais plus qu'à rebrousser chemin pour la retrouver... je ne savais juste pas par où commencer mes recherches. J'étais dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 25 Juil - 0:00





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

J'étais arrivé quelques jours plus tôt. Je devais dire que tout s'était plutôt bien passé dans l'ensemble, même si je regrettais un peu de m'être lié à cette fille... Lola était son nom et je l'avais aidée à fuir ses gardes du corps. Bien entendu, je l'appréciais, d'un certain côté parce qu'elle me rappelait quelqu'un. Mais c'était déjà trop. Si jamais la famille me demandait de faire un travail qui aurait un quelconque rapport avec elle, je serais certainement déchiré. Comment accepter ça? Comment pouvais-je vivre avec ça?! C'était impossible. Du coup, je me promis d'endurcir plus encore mon coeur pour ne pas refaire la même erreur.

Un soir, le grand patron m'appela pour effectuer mon tout premier travail sur l'île. Pour ne pas déranger le pensionnat entier, ni éveiller les soupçons de Jenny, je passai par la fenêtre et descendis par la paroi du bâtiment. La nuit, c'était bien plus compliqué qu'en pleine journée, mais je ne m'étais pas entraîné pour rien. Ah oui, on m'avait apprit tout ce qu'il me fallait pour être adapté à toutes les situations... Bref! Je partis vers la ville à pied, sans réellement me presser. J'avais le temps d'arriver à destination et me préparer. De toute façon, je n'allais pas avoir besoin de ma faux, pas aujourd'hui. Tout ce qu'on me demandait était d'effrayer un petit dealer qui commençait à mettre des bâtons dans les roues de la famille. Rien de plus simple, mais tout aussi chiant à faire!

Lorsque j'eus terminé mon travail, on me laissa seul dans la ruelle dans laquelle tout avait eu lieu. Elle était sombre et peu accueillante. Parfaite pour moi et mes activités. En regardant vers le ciel, je me rendis compte que le matin était levé depuis quelques heures déjà. J'espérais que Jenny ne se rendrait pas compte de mon absence. En attendant, je marchai lentement vers la rue principale en me demandant combien de temps me restait-il avant qu'on ne me demande de tuer.

Une bonne heure passa avant que je n'entende un bruit provenant certainement d'un objet tombant sur le sol. Je me dirigeai vers celui-ci et j'aperçus une jeune femme blonde qui se cognait partout et s'excusait sans savoir s'il s'agissait d'une personne ou non. Elle fit de même lorsque ce fut moi qu'elle cogna malencontreusement. Elle semblait toute paniquée. Je mis donc une main sur son épaule pour qu'elle cesse de bouger dans tous les sens et je la mis face à moi. Je ramassai ensuite sa canne blanche d'aveugle et la lui mis entre les mains.

- Tu ne devrais pas égarer quelque chose d'aussi important, lui dis-je sans réelle émotion.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 25 Juil - 14:27

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

J'allais me pencher pour vérifier si ma canne n'était pas tombée près de moi, lorsque je sentis une main sur mon épaule. Cette fois j'avais heurté quelqu'un, il ne s'agissait pas d'un poteau ou d'autre chose mais bel et bien d'une personne. Si je me fiais à sa voix, il s'agissait d'un jeune homme, qui me remit quelque chose entre mes mains. Je tâtais l'objet et souris en constatant que j'avais de nouveau ma canne blanche. Je répliquais gentiment à ses propos :

- J'ai paniqué en sentant une odeur qui ne me disait rien qui vaille... merci de me l'avoir rendue.


Je tendis l'oreille, ayant cru une voix que je connaissais m'appeler. Non, j'avais du rêver, sauf si bien sûr, l'amie chez qui je vivais en ce moment avait appelé Philip parce qu'elle s'inquiétait de me savoir seule. Je savais très bien me débrouiller... sauf dans ce genre de situation. Tenant ma canne d'une main, je tendis l'autre dans l'espoir de rencontrer le bras de celui qui m'avait rendu mon bien. Une fois que ce fut chose faite, je l'agrippais doucement par le bras avant de reprendre la parole :

- Heu... tu veux bien me tenir compagnie un petit moment ?


Je ne savais pas vraiment si je pouvais lui faire confiance puisque je ne le connaissais pas... il ne devait pas être bien méchant. Je n'aimais pas trop dépendre de quelqu'un mais je n'avais pas trop le choix. Je poussais un soupir avant de passer aux explications :

- Je m'appelle Lilly et je suis aveugle. J'avais envie de prendre un peu d'air frais...


Et seule, je ne m'en sortais pas aussi bien que cela. Cependant, je ne voulais pas lui imposer ma compagnie.

- Je pourrais me débrouiller toute seule, au lieu de t'embêter avec ça... oublies ce que j'ai dis.


Je le relâchais avant de commencer à m'éloigner, en m'aidant de ma canne blanche. Cette fois, je ne comptais pas la lâcher. Il me suffisait juste de quitter ce quartier, qui devait bien craindre selon les odeurs que j'humais par moments... mais je crois que ce n'était pas aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 25 Juil - 20:50





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Je ne fus pas surpris du tout lorsqu'elle paniquait, notamment à cause de certaines odeurs. Ces lieux étaient malfamés et étaient souvent témoins de règlements de comptes qui finissaient la plupart du temps avec des personnes allant à l'hôpital... ou à la morgue. Si elle n'avait jamais sentie l'odeur du sang aussi forte, il était normal qu'elle panique. Je la laissai donc faire lorsqu'elle me prit le bras après quelques recherches périlleuses. Je ne m'attendais cependant pas à ce qu'elle me demande de lui tenir compagnie. Elle ne me connaissait pas, que ce soit mon identité ou ce que j'étais. Était-elle imprudente, naïve ou perdue au point de chercher de l'aide auprès de la première personne qui lui tombait sous la main? Peut-être s'en rendit-elle compte puisqu'elle soupira avant de se présenter. Son nom était Lilly et, comme je l'avais deviné, elle était aveugle. Je me demandais cependant ce qu'elle voulu dire par la suite puisqu'elle ne termina pas sa phrase. Au lieu de ça, elle fit comme si elle me rejetais. Perdu, je la vie s'enfoncer plus encore dans les ruelles, s'éloignant de plus en plus de la grande rue.

Doucement, je soupirai en me demandant si l'aider un petit peu, tant qu'elle ne connaissait pas mon nom, serait assez. Je n'eus pas à me poser deux fois la même question en me rendant compte qu'elle risquait d'en apprendre sur moi bien plus en arpentant ces rues qu'en étant avec moi. Je la rattrapai donc rapidement et posai doucement ma main sur son épaule en lui déclarant :

- Laisses-moi au moins te ramener dans la grande rue. Ainsi tu retrouveras peut-être tes repères plus facilement.

J'attendis qu'elle accepte pour lui offrir mon bras et la guider d'un pas qu'elle pouvait suivre sans difficulté. Plusieurs bonnes minutes passèrent ainsi sans que je ne parle. Je n'avais rien à dire et je ne voulais pas prendre le risque qu'un dealer m'entende de loin, surtout lorsque nous passâmes par des ruelles plus étroites et sur lesquelles les sons ricochaient plus facilement. Ces dernières étaient des lieux que j'aimais parce qu'elles permettaient une fuite plus rapide et plus simples en cas de coups durs. J'espérais seulement ne pas avoir à faire cela tout de suite à cause de la jeune fille. Manquerait plus que je la mette en danger...

Lorsque nous arrivâmes enfin dans la grande rue, plus claire, dans laquelle l'air circulait plus librement pour une raison qui m'échappait totalement, je lâchai Lilly. J'allais lui dire au revoir quand un homme nous héla. Il semblait la connaître et ne pas apprécier qu'elle soit accompagnée par une type comme moi. Pire, il disait s'inquiéter qu'elle parte ainsi seule sans chaperon. Il me semblait un peu mieux comprendre pourquoi elle m'avait demandé de lui tenir compagnie. Bien que je n'appréciais pas du tout la façon dont il parlait de moi, je n'étais pas totalement en désaccord avec lui...


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mar 26 Juil - 14:04

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je m'étais éloignée de quelques pas, sans me rendre compte que je m'enfonçais un peu plus dans cette ruelle que je sentais sombre. D'ailleurs, en ayant humé l'odeur tout à l'heure, je me doutais bien que ce n'était pas un endroit où aller mais bon. Je ne voulais pas être un fardeau pour l'inconnu, qui m'avait semblé sympathique. Dommage. Ou pas, puisque je sentis une main sur mon épaule. Je tournais la tête sur le côté, mais forcément, je ne pouvais pas voir de qui il s'agissait. Lorsque j'entendis sa voix, je sus à qui j'avais affaire : à l'inconnu de tout à l'heure. Il souhaitait me ramener dans la grande rue. J'imaginais qu'il parlait de la rue principale d'où nous étions. Je lui répondis :

- Oh. Heu... je te remercie.


Je pouvais essayer de le suivre, puisqu'il avait retrouvé ma canne blanche tout à l'heure mais j'avais l'impression qu'il me tendait son bras. Je le cherchais donc, à l'aveuglette et le trouvant enfin, je ne le lâchais plus. Je crois que nous avions fait demi-tour, donc je le laissais m'entraîner dans le plus grand silence, jusqu'à ce que j'entende de nouveau la voix de Philip. Il représentait pour moi, une sorte de grand-frère qui m'aide au quotidien. Il est bien plus grand que moi, possède une chevelure sombre et bouclée et a les yeux naturellement noisette. Je dis ça parce qu'il met parfois des lentilles dorées. Comme je ne pouvais pas le voir, j'ignorais s'il les avait mise ou pas aujourd'hui. C'est lui qui m'a décrit et moi qui l'ait touché de mes mains, pour me faire une idée de son visage.

J'étais sûre d'avoir rêvé entendre sa voix tout à l'heure mais il était bel et bien là à présent. Il me fit un joli sermon avant de demander à mon compagnon ce qu'il faisait en ma compagnie. Je soupirais, un peu agacée avant de lui répondre :

- J'ai bien le droit de sortir seule de temps à autre, j'ai ma canne blanche avec moi.


Je le taquinais ensuite en répliquant :

- Je ne dois pas sortir sans chaperon... j'en ai un à présent. Tu ne devrais pas être aussi agressif avec lui. Ta jalousie me tuera un jour. Quoi qu'en ce moment, ça tourne beaucoup à la possession je trouve.


J'attendais toujours ses excuses, parce que c'était de sa faute si j'étais partie précipitamment chez une amie, habitant chez elle depuis deux mois. Je ne lui manquais même pas, il ne s'était pas inquiété à mon sujet et là, il osait me faire la morale.

- Tu devrais rentrer à la maison ou retourner d'où tu viens. Je n'ai pas besoin de toi.


Voilà comment je lui parlais moi, alors que cela faisait deux mois que je ne l'avais pas vu. En même temps, si c'était juste pour me sermonner après m'avoir retrouvée, en imaginant qu'il m'avait cherché dans tous les recoins de la ville, il aurait pu s'abstenir. Je m'adressais à l'inconnu :

- Tu veux bien m'emmener quelque part, loin de lui ? Tu seras un ange.


Ce n'était pas un ordre, juste une question. Je lui laissais le choix, même si je ne tenais pas à retourner auprès de Philip...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mar 26 Juil - 17:04





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Pour être franc, je cessai rapidement d'écouter leur conversation. Certainement allait-elle suivre ce type qu'elle semblait bien connaître. Quoi que le doute fit son chemin dans mon esprit quand elle prononça les mots "jalousie" et "possession". A cause de cela, et après quelques minutes d'inattention, je me remis à écouter ce que la jeune fille disait à cet homme qui voulait se faire plus beau que la nature l'avait fait, me demandant pourquoi puisqu'il était plutôt bien bâtit.

- Tu devrais rentrer à la maison ou retourner d'où tu viens. Je n'ai pas besoin de toi.

Bon, cette fois il n'y avait absolument plus aucun doute à avoir : elle ne voulait pas le suivre. C'était assez étrange, surtout si elle le connaissait. Certainement que la "possession" y était pour quelque chose? Je n'en savais absolument rien et je n'étais pas certain de vouloir connaître plus de détails d'ailleurs. Je fus cependant surpris, malgré tout cela, qu'elle me demande de l'emmener quelque part, comme si elle avait totalement confiance. Je portai un regard froid à son interlocuteur aux faux yeux dorés comme pour le jauger. Je ne valais pas mieux que lui. J'étais même certainement pire. Pourtant, elle voulait me faire confiance... Doucement, devant les yeux ahuris de l'autre abrutis qu'elle jetais comme un vieux torchon inutile, je la pris sur mon dos avant de lui chuchoter :

- Surtout, accroches-toi bien.

Puis, après avoir jeté un regard de défi à l'homme, je me mis à courir dans les ruelles sombres à la recherche d'une plus étroite. Je l'atteignis assez facilement et, professionnellement tout en faisant attention à la jeune femme, je commençai mon ascension. Pour cela, je m'aidais de l'étroitesse des lieux, des gouttières et des défauts dans les murs vieux d'après leurs délabrements. Malgré cela, elle fut pénible et, après avoir enfin atteint le toit, je l'installai confortablement avant de me coucher pour reprendre mon souffle et un peu plus d'énergie. Il ne fallait pas oublier que j'avais passé une nuit blanche...


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 27 Juil - 17:20

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Si l'inconnu s'attendait à ce que je reparte avec Philip, celui qui venait tout juste de me retrouver, il avait tout faux. Je préférais rester en sa compagnie. Je lui accordais ainsi ma confiance alors que je ne le connaissais même pas. J'avais du le surprendre d'ailleurs, je sentais qu'il se passait quelque chose entre les deux jeunes gens, avant que l'inconnu ne m'attrape pour me mettre sur son dos. J'avais beau ne rien voir à cause de mon handicap, je n'étais pas stupide ou naïve pour autant. Mes autres sens marchaient très bien et puis, je reconnaissais bien cette partie du corps. Philip me portait parfois sur son dos. J'imaginais sa tête, il devait être hors de lui mais comme je l'avais rejeté, il ne pouvait que m'obéir sans me sermonner une nouvelle fois. Je passais mes bras autour du cou de l'inconnu, mes jambes autour de sa taille juste pour ne pas lui donner des coups de pieds ou autre et lâchant ma canne blanche pour éviter de le taper avec par mégarde, je le laissais m'emmener loin de lui.

Au bout d'un certain temps, il me reposa sur le sol. J'ignorais où nous étions donc je n'osais pas bouger tout de suite. J'entendais juste l'inconnu reprendre son souffle. Il devait être fatigué et je me demandais même si je n'avais pas été trop lourde pour lui...

- Est-ce que... ça va ?


Je bougeais un peu, juste le temps de me rapprocher de lui. Je savais où il se trouvait grâce à sa respiration. Il n'avait pas encore récupéré, donc ça m'aidait bien pour l'approcher. Je tendis ensuite ma main droite vers lui. Puisque j'étais aveugle, je me permettais parfois de toucher les autres, en l'occurrence l'inconnu afin de me faire une idée de son visage. J'espérais juste qu'il n'allait pas prendre peur ou penser que je lui faisais des avances... ce n'était vraiment pas mon style d'agir de la sorte. Je crois que je venais de poser ma main sur son torse, je la glissais donc un peu plus haut, jusqu'à sa chevelure en fait. C'est ce qui m'attirait en premier au niveau du toucher, tellement je trouvais ça doux, soyeux ou tout ce que vous voulez. Je lui demandais, sans retirer ma main de ses cheveux :

- Ils sont de quelle couleur ?


Je pouvais savoir s'ils étaient longs ou courts, lisses ou bouclés mais je n'étais pas voyante pour deviner leur couleur. Je fis un peu ma curieuse, parce que j'ignorais tout de l'inconnu, en le questionnant sur un tout autre sujet :

- Puis-je connaître le prénom de mon sauveur ? Et aussi... où est-ce que tu nous as emmené ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 27 Juil - 20:13





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Derrière ma respiration bruyante, j’entendis l’aveugle me demander si j’allais bien. Je lui répondis rapidement que oui, mais j’étais complètement crevé. Une nuit blanche n’était pas l’idéal pour entreprendre une course effrénée accompagnée d’une escalade précipitée, le tout avec une personne sur le dos. Elle n’était pas lourde, pas au point d’être une gêne, sinon je n’aurais pas pu le faire du tout, mais c’était un détail à prendre en considération. Je pouvais remercier mes entraînements quotidiens, mais je ne le fis définitivement pas. Derrière cela, il y avait bien plus que la capacité d’aider une pauvre jeune femme aveugle à échapper à un homme encombrant. Pourtant, c’était cela que je venais de faire, et non autre chose.
Quelques bruits me firent tourner la tête vers la dénommée Lilly. Elle semblait essayer de se repérer. Normal, étant aveugle elle n’avait peut-être pas comprit que nous étions monté. Je me demandais si elle avait senti que nous étions passés par les rues qu’elle avait voulu quitter. Bon, au moins nous allions être tranquilles pendant un certain temps sans avoir à bouger. Puis, tant pis pour les cours. Un de plus ou un de moins ce n’était pas un drame vu que je pressentais que je n’allais pas être souvent présent. De toute façon, avais-je cours ce jour-là ? Je sursautai tout de même quand une de ses mains m’atteignis au torse. Elle dû s’en rendre compte puisqu’elle la remonta rapidement vers le haut pour ensuite la poser sur mes cheveux. Toujours couché, je la laissai me les caresser. Bizarrement, je me sentais plus calme, plus serein. Je me mis à rêver de la douceur dont ma mère avait fait preuve quelques fois mais dont j’avais été bien trop souvent privé. La réalité me revint cependant trop rapidement par une seule question : la responsable de ce rêve interdit me demandait simplement de quelle couleur étaient mes cheveux. Je ne fis pas de cérémonie, répondant simplement qu’ils étaient roux.
Roux… Heureusement qu’ils n’étaient pas d’un rouge écarlate comme certaines personnes aiment se les teindre. Je ne me regardais pas vraiment dans une glace, mais le peu que je m’y voyais j’avais toujours peur de ce que j’y verrais. Je n’étais pas moche ! Simplement, quand on fait un travail comme le mien il doit être normal de ne pas savoir ce qu’on va voir, non ? *Un démon…* pensai-je en repensant à la dernière fois qu’on m’avait placé devant un miroir.

- Puis-je connaître le prénom de mon sauveur ? Et aussi... où est-ce que tu nous as emmené ?

Il était sans aucun doute normal qu’elle me pose ces questions. Je me contentai donc de me relever doucement, testant l’énergie qu’il me restait. Puis, doucement, je lui répondis :

- Mon nom est Ryan et nous somme sur un toit. T’en fais pas, je vais bientôt nous faire descendre, tentai-je de la rassurer sans savoir pourquoi avant de murmurer : J’ai faim… J’espère avoir un peu d’argent…

Mon estomac gargouilla discrètement. Je n’avais pas mangé depuis la veille au soir, et avec ce que je venais de faire c’était très certainement normal que j’ai autant envie de manger. Je ne pouvais pas rentrer à la pension en abandonnant la jeune fille à côté de moi, d’ailleurs l’heure du petit déjeuner allait certainement être passée. Il ne me restait donc que la solution de m’acheter un petit truc à manger pendant que je me promènerais avec elle. Malheureusement, en fouillant mes poches il devint évident que je n’avais pas d’argent. Pourquoi en aurais-je d’ailleurs ? Ce qui m’arrivait là avait été totalement imprévu ! Je n’avais donc rien apporté avec moi… Désespéré, je soupirai doucement avant de me lever en même temps qu’un petit vent frais. J’allais devoir faire sans.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 27 Juil - 23:33

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Pourquoi est-ce qu'il me disait aller bien ? Peut-être que c'était vrai après tout. Il devait être fatigué par cette "course-poursuite" bien que ce terme n'était pas adapté. Je doutais que Philip nous aurait suivi, il savait très bien que je n'aurais pas apprécié. Je n'insistais donc pas. Je n'avais pas de raison de douter de sa réponse. Il y a eu aussi cette escalade... je m'étais demandée si nous étions en hauteur comme sur un balcon ou un toit par exemple. Je ne lui posais pas tout de suite la question. Je voulais d'abord savoir à quoi il ressemblait et pour cela, je me rapprochais de lui à tâtons et eut recours au seul sens qui pouvait m'aider : le toucher. J'avais senti l'inconnu sursauter lorsque j'avais posé ma main sur lui et plus précisément sur son torse, à l'aveuglette vu mon handicap ; alors je lui fournis une explication :

- Pardon. Je ne voulais pas te faire peur... comme je ne peux rien voir, je me contente de toucher le visage des gens pour me faire une idée de la personne qui me tient compagnie. Heu... je me demande si j'ai été claire.


Je penchais ma tête sur le côté, geste qui ramena mes cheveux devant mon visage. Je les remis bien en place et une fois que je sus de quelle couleur était la chevelure de l'inconnu, je retirais ma main. J'aurais aimé voir ce roux de mes propres yeux mais ce n'était pas possible. Je ne pouvais que l'imaginer. Il me dit ensuite s'appeler Ryan et... avoir faim. Oui, j'avais entendu ce qu'il venait de dire. Je tâtonnais les poches de ma robe à la recherche de quelque chose avant d'en ressortir un porte-monnaie et je le tendis... non, j'essayais de le tendre dans la bonne direction à Ryan tout en déclarant :

- Je te remercie de m'avoir emmené loin de lui et je suis enchantée de te connaître, Ryan. Tiens, je crois que tu vas en avoir besoin.


Il pouvait très bien m'anarquer en prenant tout ce que j'avais, me laisser toute seule sur le toit où il nous avait emmené ou alors me ramener je ne sais où. Il n'était pas obligé de supporter ma compagnie plus longtemps après tout, le danger était écarté. Si Philip m'avait retrouvé une fois, il pouvait très bien recommencer une deuxième fois mais il ne risquait pas d'apprécier le fait que je sois seule et allait sûrement sermonner Ryan pour m'avoir laissée. Il était capable de trouver n'importe qui... parfois, je me demandais comment il faisait mais je ne lui avais encore jamais posé la question.

Pour en revenir à Ryan, s'il était fatigué, il n'allait pas me porter une nouvelle fois pour descendre du toit. D'ailleurs, c'était plutôt risqué de faire de telles escalades. Comme je ne voyais rien, j'ignorais s'il y avait une autre solution ou pas pour quitter cet endroit. Je ne savais pas trop quoi faire pour l'aider du coup... je soupirais. Si seulement mon père avait payé cette maudite opération, mais non. En plus, en écoutant une conversation, je savais qu'il ne fallait pas trop attendre pour me faire opérer. Je n'avais pas trop compris le pourquoi du comment, il n'y avait donc plus qu'à espérer qu'il n'était pas trop tard. Je quittais le cours de mes pensées pour dire à Ryan :

- Si tu as besoin de te reposer, on peut rester encore un peu ici. Cela ne me dérange pas.


Tant que j'étais loin de Philip, c'était tout ce qui m'importait. Oh, et aussi que Ryan restait auprès de moi, pour ne plus avoir peur pour un rien comme dans la ruelle tout à l'heure... mais je ne voulais pas non plus être un fardeau pour lui. Je me dis que si c'était le cas, il m'aurait laissée me débrouiller avec Philip.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Jeu 28 Juil - 18:41





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Sa petite explication à son geste, même en y repensant, me fit sourire. C’était gentil de sa part de s’inquiéter alors que je n’avais fait que sursauter de surprise. Je savais que les aveugles avaient besoin du sens du touché pour « voir » ce qui les entouraient, d’où l’utilisation de la canne blanche. Mais j’avais tout de même un peu de mal avec le concept puisque c’était la première fois que j’étais confronté à un cas réel. J’avais donc tendance à oublier ce détail. Ce fut d’ailleurs le cas quand je voulus la rassurer puisque je n’avais fait que faire un signe de tête. D’une certaine manière, j’avais l’impression qu’en étant aveugle on devait être bien plus méfiant vis-à-vis des autres. Certainement encore une déformation « professionnelle » dont je n’étais que la victime. A cause de cela, je fus vraiment choqué lorsqu’elle me tendit un porte-monnaie en me remerciant et m’expliquant que j’allais certainement avoir besoin d’argent pour m’acheter de quoi manger. Qu’aurait-elle fait si j’avais été quelqu’un de malhonnête au point de la dépouiller de tout ce qu’elle possédait ? Que ferait-elle si je venais à vouloir plus que ça ? Elle était vraiment trop gentille… Je tendis la main comme pour prendre son bien, mais je le ramenai vers elle doucement sans qu’elle le lâche tout en exprimant ma pensée :

- Merci, mais garde ça pour le moment. T’auras tout le loisir de me le confier quand je devrais payer quelque-chose.

Nous passâmes un petit moment sans parler. Il était agréable de regarder la ville se réveiller doucement en prenant de la hauteur. Certes, le paysage ne me paraissait pas encore « joli », mais cela semblait être en voie de le devenir. Après tout, j’avais enfin assez de liberté pour me permettre certaines choses malgré le fait que je sois toujours enchaîné à mes obligations au sein de la mafia.
Mes réflexions furent stoppées par un soupire poussé par Lilly. Je tournai la tête vers elle pour voir ce qu’elle avait. Je ne comprenais pas ce qu’elle avait puisqu’elle ne bougeait pas vraiment et paraissait simplement perdue dans ses pensées comme moi quelques instants auparavant. Puis, elle finit par me proposer de rester encore un peu là si je souhaitais me reposer. Je me mis à réfléchir sur mon état. Certes, je n’avais pas dormi, mais j’avais fait bien pire que ça. Non, ce qu’il me manquait c’était de l’énergie apportée par la nourriture. Bien entendu, je me reposerais plus tard. Je n’étais pas bête à ce point non plus. Je lui fis donc :

- Je vais nous faire descendre un peu plus simplement. Je vais te porter : nous risquons de rester un peu plus longtemps sur les toits. Puis je t’emmènerais dans une boulangerie, si tu veux bien.

Lorsque j’eus son accord, je la pris sur mon dos en faisant attention à son confort et je me mis à marcher avec assurance sur les toits. De temps en temps, je courais pour prendre de l’élan et sauter au-dessus d’une ruelle. Je ne prenais pas de risques inconsidérés non plus, ne voulant pas la mettre en danger. Finalement, après plusieurs dizaines de minutes, je trouvai un escalier qui nous permettrait de descendre tranquillement. Sans un mot, je le l’utilisai en soignant mes gestes.

Au sol, je la fis descendre et lui pris la main pour la mener dans la grande rue. Puis, doucement, je la menai dans une boulangerie où nous pûmes nous installer pour commander et manger. Là, je vins à me poser une question : à quel point pouvais-je me faire plaisir ? J’étais réputé pour manger énormément le matin et bien moins le reste de la journée. Comme en Angleterre, quoi…


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Jeu 28 Juil - 23:06

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

J'étais contente que Ryan ne profite pas de ma gentillesse pour s'emparer de mon porte-monnais et de me laisser toute seule sur ce toit. Je ne le pensais pas capable de le faire de toute manière, sinon il ne m'aurait pas emmené avec lui. Il était plutôt honnête, une qualité que j'appréçiais beaucoup. N'empêche, c'est fou tous les gens que je pouvais croiser qui ne cherchaient qu'à m'aider ou à faire plus ample connaissance avec moi. Là, c'était plutôt l'inverse puisque j'avais presque imposé ma compagnie à Ryan. Enfin, je me comprenais. Il ramena mon bras vers moi, signe qu'il ne voulait pas de mon argent... pour le moment. Bon, bah il n'y avait plus qu'à attendre s'il comptait l'utiliser plus tard. Je pouvais donc le remettre dans la poche de ma robe.

Ryan me proposa d'aller dans une boulangerie, en nous descendant de ce toit d'une façon plus simple. Je me demandais bien ce qu'il entendait par là mais je ne fus pas longue à le deviner lorsqu'il me reprit sur son dos. Je m'aggripais à lui exactement comme tout à l'heure, sans trop serrer parce que je ne voulais pas lui faire mal et je le laissais m'emporter jusqu'à la fameuse boulangerie. Il m'avait posé sur le sol et s'était emparé de ma main. Je pouvais donc le suivre plus facilement, en posant prudemment un pied devant l'autre pour éviter de tomber à cause d'une marche ou d'un tout autre obstacle.

Une odeur de pain mêlée à une odeur de viennoiserie me chatouillait les narines. Je ne savais pas si toutes les boulangeries étaient les mêmes, mais celle-ci m'attirait beaucoup. Une fois installée -bah tiens, j'ignorais qu'on pouvait s'asseoir quelque part pour manger un morceau mais en même temps, j'étais privée de ma vue-, je ressortis mon porte-monnaie. C'était le bon moment, non ? Je ne savais pas très bien où se trouvait Ryan par rapport à moi donc je pris la parole pour lui dire :

- Cette fois, il sera utile. Je crois qu'il y a de quoi nourrir tout un régiment alors n'hésites surtout pas. J'ai assez mangé au petit-déjeuner.


Il pouvait bien se faire plaisir, puisqu'il m'avait d'abord tiré d'une ruelle sombre qui ne disait rien qui vaille avant de m'emmener loin de Philip. Je lui en étais vraiment reconnaissante.

- Je te fais confiance et ça me fait plaisir de t'offrir quelque chose, même si ce n'est que de la nourriture. Enfin, je suppose que je me ferais mal voir si je ne prenais rien.


Le problème, c'est que je n'avais pas vraiment faim, même avec ces délicieuses odeurs qui me chatouillait les narines. Bah, si jamais il prend plein de choses pour lui, la boulangère ou la vendeuse penserait que c'était pour nous deux. À la limite, j'aurais bien pris une boisson chaude mais je doutais qu'ils vendent ça ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Ven 29 Juil - 13:43





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

A peine fûmes-nous assis et que j’eus posé un instant mes yeux sur le menu qu’un tintement attira mon attention. J’avais reconnu le bruit caractéristique des pièces de monnaie qui s’entrechoquent et l’idée qu’elle ait pu sortir son porte-monnaie maintenant me traversa l’esprit. Le pire était que j’avais totalement raison : elle était en train de me tendre son bien et elle me dit que cela me serait désormais utile et que je pouvais prendre ce que je voulais puisqu’elle pouvait payer de la nourriture « pour tout un régiment ». En regardant autour de nous, j’entrepris de vérifier que personne ne semblait penser que j’étais en train de la voler ou quoi que ce soit. Heureusement pour moi, ce n’était visiblement pas le cas, ce qui me rassura un tantinet, mais je fis en sorte que cet échange reste discret, prenant le petit sac empli d’argent sans dire un mot, soupirant seulement. Personnellement j’aurais préféré qu’elle me le confie qu’au moment de payer pour qu’elle soit certaine que je ne l’arnaquais pas. J’allais d’ailleurs lui en toucher deux mots, mais elle m’en empêcha en reprenant la parole avant moi. Elle semblait penser que le fait que je lui ai sauvé la mise par deux fois fasse que j’étais une personne digne de confiance et que cela méritait une récompense, bien que la nourriture ne fût pas vraiment ce à quoi elle aurait pensé me donner en premier. Une serveuse vint sur ce nous demander ce que nous souhaitions. J’entrepris de faire la commande histoire de pouvoir rapidement lui dire ce que je pensais de son attitude, ne serait-ce pour qu’elle ne se retrouve pas dans une situation dangereuse plus tard.

- Nous prendrons un chocolat chaud, un café noir, deux pains au chocolat, un pain viennois aux pépites de chocolat, deux brioches, une demi-baguette et trois donuts, un à chaque parfum que vous avez sur la carte, s’il vous plait.

La serveuse me regarda, très visiblement surprise, mais finit par me sourire en me demandant de patienter et me remerciant de ma commande. Certainement ne s’attendait-elle pas à ce qu’elle fasse une aussi grosse commande de viennoiseries et sucreries aussi tard le matin. Mais tant que cela apportait de l’argent, à quoi bon discuter, après tout. Je pus donc revenir sur la jeune femme qui me faisait face et je lui fis :

- Bon ! Maintenant que nous sommes à nouveau seuls laisses-moi te dire quelque chose d’important : ce n’est pas parce que quelqu’un t’aide mille fois qu’il est réellement digne de confiance. Prenons mon exemple : je ne t’ai pas volée et je ne t’ai pas laissée seule à trois reprises. Mais qu’est-ce qui te fais croire que je ne suis pas en train de préparer un mauvais coup. Qu’est-ce qui te dis que je ne suis pas en train de faire quelque chose de mal qui n’a absolument aucun rapport avec toi ? Si j’étais quelqu’un de mauvais, que ferais-tu ? Tu ne sais pas où tu es, la personne qui voulait veiller sur toi n’est plus là pour te sauver la mise et tout le monde pourrait être aussi pourri que moi. Sincèrement, ce que je veux te dire c’est de faire attention à ne pas faire confiance trop vite aux personnes que tu ne connais pas, surtout avec ton handicap.

Jamais je n’avais pensé parler autant, mais je l’avais fait instinctivement. Je m’en voulais parce qu’au lieu de l’éloigner de moi je venais certainement de l’attacher plus que ce que je souhaitais à moi et ce que j'étais réellement. Cela allait être difficile de me débarrasser d’elle et du lien qui se renforçait de seconde en seconde… surtout sans la blesser !


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 3 Aoû - 22:06

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je ne songeais pas aux gens qui se poseraient des questions, à voir mon geste. Celui de tendre mon porte-monnaie à Ryan. Je ne possédais plus ma canne blanche, je l'avais laissé tomber mais elle était entre de bonnes mains. On ne pouvait pas deviner que j'étais aveugle, j'avais des yeux tout ce qui avait de plus normaux, bleus. Je crois que tous les aveugles ne me ressemblaient pas. On imaginait donc une jeune fille tout à fait normal en compagnie d'un de ses amis, qui tentait peut-être de la voler ou de profiter de son argent. Ce n'était absolument pas le cas. Je n'avais pas réfléchis, j'aurais pu lui donner lorsqu'il allait prendre la commande. Mais non. J'entendis un bruit de talons, signe que quelqu'un arrivait. Cette personne était une serveuse, puisqu'elle nous demanda ce que nous souhaitions. Je laissais la parole à Ryan. Je ne voulais rien de particulier mais lui pris beaucoup de choses. J'écarquillais les yeux, surprise. Il allait vraiment manger et boire tout ça ? J'aurais aimé voir la tête de la serveuse, elle devait être impressionnée elle aussi. Cela me fit sourire, une fois la surprise passée bien sûr.

Ensuite, Ryan s'adressa à moi. Ce fut... un petit sermon. Enfin, plutôt un flot de paroles pour me faire comprendre certaines choses. Je me contentais de lui sourire. En général, les gens m'aidaient, personne ne me voulait du mal. Je crois que je devais leur faire pitié avec mon handicap tellement ils se montraient chaleureux avec moi, à se plier en quatre pour me donner un coup de main, me faire plaisir, ce genre de choses. J'avais l'impression que Ryan s'inquiétait un peu pour moi. Je le laissais donc parler avant de lui répondre :

- Je comprends ce que tu me dis. Cependant, je n'ai encore jamais eu de problème de ce genre et si ça devait arriver un jour, je crois que certaines personnes s'en mêleraient pour m'aider.


Dans le cas présent, les gens qui nous entourait pouvaient très bien intervenir... du moins, c'est ce que je pensais. Surtout s'ils soupçonnaient Ryan de tenter quoi que ce soit contre moi. Je rajoutais :

- Si tu aurais voulu faire quoi que ce soit, tu m'aurais laissé sur le toit après m'avoir emmené loin de Philip. Tu ne l'as pas fait. Et puis, il n'y a pas que l'argent dans la vie alors je peux continuer de te faire confiance.


Mon handicap. C'est justement ce qui poussent les gens à se montrer sympathiques envers moi, je me montre rarement méfiante. Peut-être que ça me perdra un jour mais selon moi, Philip n'est jamais très loin. Je le soupçonnais de me suivre en toute discrétion une fois après lui avoir échappé ou être accompagnée de quelqu'un d'autre que lui. Il faut mettre ça sur le compte de sa jalousie ou de son côté trop protecteur ou les deux à la fois. Contrairement à moi, il ne faisait pas confiance aux autres. Ryan ignorait juste que Philip pouvait très bien se trouver dans les parages mais moi, je ne pouvais pas le voir. J'interrompis le cours de mes pensées pour lui dire :

- Je ne pensais pas que tu avais autant faim. On dirait que tu n'as pas mangé de la journée. Peut-être que ça date de la veille ton dernier repas ?


Quant à moi, je n'avais toujours pas faim mais lorsque la commande arriva, parce que je venais d'entendre à nouveau un bruit de talons, ainsi que celui d'un plateau qu'on déposait sur la table où nous étions, l'odeur que j'humais me fit envie. Je demandais alors à Ryan :

- Tu l'as commandé pour toi le chocolat chaud ? J'en veux bien un moi aussi. Je ne pensais pas qu'on pouvait avoir des boissons dans un tel endroit.


Je ne tenais pas à lui piquer le sien, ni à prendre quoi que ce soit d'autre, c'est pour cette raison que j'en voulais un bien à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 3 Aoû - 23:46





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

La jeune fille sembla compréhensive bien qu’il était évident qu’elle ne verrait les vrais dangers que lorsqu’elle y serait confrontée. Mais le pire était qu’elle me prenait pour une bonne personne. Comment lui faire comprendre que cette « gentillesse » la perdrait ? Comment lui faire comprendre réellement que les autres ne seraient pas toujours là pour lui venir en aide ? Sans parler qu’elle était encore bloquée sur l’exemple de l’argent… Finalement, peut-être que ce n’était pas moi qui arriverait à lui ouvrir les yeux, sans mauvais jeu de mots. Après tout, qui étais-je pour lui faire des leçons de moral alors que j’étais quelqu’un de mauvais ? Certains dans la famille me qualifiaient même d’immoral à cause de mon travail alors que je ne l’avais même pas choisis. Peut-être avaient-ils raison ?

- Tout le monde ne sera pas toujours gentil avec toi… laissais-je échapper en soupirant.

Je m’étais adossé flegmatiquement sur mon siège tout en parlant. J’entendis Lilly me déclarer qu’elle ne pensait pas que j’avais aussi faim que ça. Et, contre toute attente, elle devina assez bien à partir de quand je n’avais pas mangé. Je ne pus m’empêcher de sourire, quelque peu désespéré tout en étant amusé. Sérieusement, comment faisais-je pour tomber comme ça sur des têtes de mule ou des personnes perspicaces ? Heureusement, la serveuse arriva pour nous apporter notre commande. J’évitai ainsi de devoir lui répondre bien que cela commençai à me démanger. Plus je restais avec elle et plus j’avais envie de passer un bon moment, comme autrefois avec mon amie d’enfance. Mais je savais que je ne pouvais pas me le permettre et c’est ce qui me fit perdre assez rapidement mon sourire.

- Tu l'as commandé pour toi le chocolat chaud ? J'en veux bien un moi aussi. Je ne pensais pas qu'on pouvait avoir des boissons dans un tel endroit.

Sans dire un mot, je lui mis la tasse de chocolat chaud que j’avais finalement commandé pour elle devant son heureuse propriétaire avant de faire de même avec un des deux pains au chocolat. Je lui pris ensuite ses deux mains pour lui « montrer » ce que je venais de faire sans même le faire à l’oral. Je ne devais pas continuer de m’accrocher à elle. Pourtant, alors que je mangeais tranquillement, une question me vint. Mes pensées voguaient sur ma rencontre avec elle et, de fil en aiguille, je me rappelais qu’elle avait vaguement touché mon torse, avait mis sa main dans mes cheveux… mais que finalement elle ne m’avait pas touché le visage. Du coup, je lui demandai :

- Pourquoi n’as-tu pas « regardé » mon visage quand nous étions sur le toit ?


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mar 9 Aoû - 16:55

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je ne voyais pas pourquoi je me méfierais de Ryan, donc je pouvais très bien continuer de lui accorder ma confiance. Lorsqu'il me dit que tout le monde ne sera pas toujours gentil avec moi, je reconnaissais bien qu'il avait raison. Cependant, je ne tenais pas à ce que Philip continue de m'accompagner partout où je souhaitais aller. C'était son boulot depuis quelques années, mais il avait certainement d'autres chats à fouetter. Peut-être qu'il aimerait vivre sa vie, avoir plus de temps pour ses loisirs ou autre, ce genre de choses. Il pourrait profiter du fait que j'étais fâchée contre lui pour s'amuser de son côté mais j'avais l'impression qu'il attendait mon retour. J'étais tout à fait capable de sortir seule... mais je préférais avoir un peu de compagnie. Je finis par répondre à Ryan :

- Sans doute. C'était quoi ce soupir ? Tu as peur qu'il m'arrive quelque chose un jour ?


Peut-être que ma présence commençait à l'ennuyer... je n'en savais rien en fait. J'entendis ensuite un bruit de tasse ou quelque chose comme ça, après le passage de la serveuse et je sentis des mains se poser sur les miennes. J'esquissais un sourire, puisqu'au lieu de parler, Ryan me montrait quelque chose, à sa façon vu que je ne pouvais rien voir. Mes mains rencontrèrent une tasse qui me paraissait bien chaude. Il s'agissait donc du fameux chocolat chaud. Voilà qui répondait à ma question, Ryan l'avait pris pour moi. Et aussi autre chose. Je m'en emparais et mordis dedans. Il s'agissait d'un pain au chocolat. Je le remerciais, contente qu'il ait pensé à moi alors qu'au début, je ne voulais rien prendre. Il me posa une question, qui me surprit un peu. Pourquoi je n'avais pas touché son visage ? La réponse était simple :

- J'avais un peu peur de ta réaction au début et je tenais à toucher tes cheveux.


C'était ce que je préférais. Toucher les cheveux des gens. Cela pouvait sembler étonnant ou ridicule, mais pas pour moi. En parlant de visage, j'en profitais pour le questionner sur un détail :

- Tu as les yeux de quelle couleur ?


Je lui avais demandé la couleur de ses cheveux, mais pas celle de ses yeux. Il allait bien accepter de me répondre, non ? En attendant, je m'emparais de mon chocolat chaud pour le boire, en essayant de ne pas en mettre partout. Je me demandais bien où aller après ce petit en-cas. Est-ce que Ryan allait me ramener chez l'amie chez qui je vivais temporairement ? Je ne voulais pas rentrer tout de suite, j'espérais qu'il ne voudrait pas se débarrasser de moi. Je reposais la tasse une fois qu'elle fut vide avant de lui demander :

- Dis. Tu veux bien me faire visiter un lieu de ton choix après ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 10 Aoû - 18:09





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Je ne répondis pas à sa question concernant mon soupir. A quoi cela aurait-il servit ? A l’attacher plus encore à moi ? Non merci… Après les menaces de la famille il en était hors de question. Je tenais malgré tout à ma vie comme à mon intégrité.
Puis, après que je lui eus donné ce que j’avais commandé pour elle et demandé pourquoi elle ne m’avait pas touché le visage, elle me répondit qu’elle avait un peu peur de ma réaction de vouloir absolument me toucher les cheveux. Cette lubie me donnait l’impression d’être un chat et je ne savais même pas si je pouvais apprécier cette idée ou non. Après tout, c’était assez étrange sans être repoussant non plus. N’étais-je pas déjà un toutou ?
Lorsqu’elle me demanda la couleur de mes yeux, je ne lui offris aucune réponse. Comment l’aurais-je pu ? Je ne me regardais quasiment jamais dans les miroirs et je n’avais jamais fait attention à ce détail auparavant. Certainement aimait-elle bien mettre des couleurs sur ce qui l’entourait pour se faire une idée du monde, mais pour moi rien ne valait la peine qu’on s’attarde dessus. Le monde, à mes yeux, était terne et sans saveur pour devenir de plus en plus écœurant au fur et à mesure que le temps avançait. Surtout depuis que Celeste n’était plus à mes côtés.

- Dis. Tu veux bien me faire visiter un lieu de ton choix après ?

Cette question, alors que j’étais en train de boire pensivement mon café, me surpris tellement que je m’étouffai presque. Je mis bien une bonne minute avant de parvenir à reprendre mon souffle. Il y avait du liquide rouge/noir un peu partout sur la table et, par honte, je m’emparais d’une serviette en papier pour commencer à nettoyer le tout. Qu’est-ce qu’elles avaient toutes à vouloir passer du temps avec moi les filles de ce pays ? Elles ne tenaient pas à leur vie ou quoi ? Prenant le temps de réfléchir, même après avoir nettoyé, je mangeai un peu mais avec moins d’appétit. Je souhaitais refuser, surtout que je ne connaissais pas ce pays, mais comment le faire poliment ? N’ayant pas eu d’amis pendant longtemps, ou même une véritable discussion avec qui que ce soit, je ne savais pas les bases. Mon humeur s’assombrit par cette pensée tout comme l’expression de mon visage. Bien entendu, elle ne le vit pas, mais je sentais que les autres clients commençaient à se méfier réellement de moi. Pourtant, c’est sur un ton très calme, bien que légèrement plus froid, que je lui répondis :

- Ce n’est pas contre toi, mais je refuse de me promener avec toi. J’ai pas envie que t’es des problèmes par ma faute. Dis-moi où t’emmener pour que tu saches te repérer, mais c’est tout. Après je rentrerais à la pension.

En attendant sa réponse, j’espérais qu’elle ne serait pas aussi têtue que les personnes que j’avais déjà rencontrées.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mer 10 Aoû - 20:13

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je sursautais en entendant Ryan tousser comme s'il venait de s'étouffer avec une boisson quelconque ou tout simplement en avalant sa salive de travers, peu de temps après ma question. Je penchais légèrement ma tête sur le côté. Est-ce que j'avais dit une bêtise ? Sa réponse me surpris. Il refusait de se promener avec moi, il voulait juste m'accompagner dans un lieu que je connaissais et rentrer à la pension.

J'avais senti l'atmosphère se refroidir un peu. Je ne pouvais rien voir mais je pouvais toujours ressentir certaines choses. Est-ce que par hasard, nous attirions l'attention des autres clients ? Quelque chose avait changé en tout cas. Je me demandais pourquoi Ryan était aussi pressé de rentrer.

Je ne le connaissais pas beaucoup mais ça ne m'empêchait pas de penser qu'il semblait un peu solitaire ; donc peut-être qu'il avait du mal à se faire des amis ou autre. Je pouvais me tromper et dans ce cas... il en avait juste marre de me supporter. Si je m'étais mal comportée, je ne m'en étais pas rendue compte. Il ne tenait pas à rester avec quelqu'un qui était aveugle. C'était sûrement ça, le problème. Ce n'était pas son excuse bidon de "Je ne veux pas que tu aies des problèmes par ma faute", j'étais son problème.

Je sentis alors mes yeux me brûler et me levant brusquement, je quittais très maladroitement l'endroit où nous étions en pleurant. Je ne fis pas attention à la réaction des clients et personne ne me barrait le passage, alors je tentais de trouver la sortie, ce que je fis après quelques tentatives infructueuses. Finalement, c'est lui qui avait eu raison. Je n'aurais pas du lui faire confiance vu sa manière de se débarrasser de moi. Si jamais Philip se trouvait dans les parages, il risquait de s'en prendre à Ryan s'il avait assisté à la scène, ou à quelqu'un d'autre au hasard mais je m'en fichais. Je me cognais contre quelques poteaux et gens, marquais des pauses le temps de m'excuser auprès d'eux et sans m'en rendre compte, je traversais la route pour rejoindre le trottoir d'en face... sauf que j'entendis des coups de klaxons et des voitures qui freinaient brutalement alors je m'arrêtais au beau milieu de la route, paniquée. J'ignorais si je m'étais assez éloignée de la boulangerie ou de je ne sais quoi où je me trouvais avec Ryan, alors dans la panique, je me mis à l'appeler. Il allait bien finir par me retrouver et me tirer de là...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Jeu 11 Aoû - 12:57





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Bien que je ne veuille pas qu’elle soit en danger en restant à mes côtés, je ne m’attendais certainement pas à ce qu’elle se lève d’un coup pour sortir seule et maladroitement de la boulangerie. Désespéré par son comportement puéril, je continuai de manger mon petit déjeuner. Autour de moi, des clients commencèrent à chuchoter pour juger mon comportement. Ils critiquaient, mais ils ne faisaient rien pour aider la jeune femme visiblement aveugle. Elle ne l’avait pas caché malgré l’absence de sa canne blanche. D’un autre côté, je m’en voulais plus en plus de rester là alors qu’il était fort probable qu’elle pouvait avoir très facilement un accident. Je me levai donc brusquement, pris un sac en libre-service sur le comptoir pour emporter ma nourriture, mis le montant de ma commande violemment sur la table et partis sans oublier le porte-monnaie de Lilly. Je sortis ensuite rapidement et mes yeux furent immédiatement attirés par une jeune blonde imprudente qui s’était aventurée sur la route non loin de là. Sans abandonner le sac dans lequel je mis aussi furtivement le porte-monnaie, je me ruai vers elle pour la prendre dans mes bras en mode princesse ou nouvelle mariée. En la ramenant sur le trottoir, nous évitâmes presque miraculeusement une voiture qui arrivait sur nous. Essoufflé, je haletais quelques minutes avant de la prendre par les épaules et lui dire en colère :

- Nan mais il t’est passé quoi par la tête ?! Tu veux crever ou quoi ?! Je ne t’ai jamais dit de partir sur le moment et je te signale que je t’ai proposé de te ramener chez ou dans un endroit que tu connais ! Je peux savoir c’que t’as compris ?!

Certainement que je ne l’avouerais pas, mais j’avais eu peur. Peur pour elle. Bien que je m’en veuille de m’être attaché à elle, je n’aurai certainement pas supporté qu’elle meurt ainsi. Après tout, n’étais-je pas comme son gardien tant qu’elle ne pouvait pas se déplacer seule ? Je me détestais pour ce que j’étais autant pour ce que j’allais devenir. Mais, en attendant, je me promis de la protéger quelles qu’en soient les conséquences. Je la lâchai donc et tombai sur les fesses près d’elle. Pour lui montrer que je ne l’abandonnais pas, je lui parlais un peu comme pour ne rien dire :

- Je ne sais pas comment est le monde pour toi ou comment tu me « vois », mais saches qu’il n’est certainement pas le même que le mien. Mais… cela ne veut pas dire que ta compagnie m’est désagréable. Je peux pas croire que je dise ça après les efforts que j’ai fait… marmonnais-je pour moi-même en replaçant ma capuche sur ma tête.

Puis, comme s’ils avaient été prêts à la sauver plus tôt, les gens se ruèrent vers la jeune femme pour s’enquérir de son état de santé physique et mental. Personne ne se préoccupa de moi. Cela ne me dérageait pas, mais je ne pouvais m’empêcher de penser qu’ils n’étaient que des faux-culs. Je me remis donc debout et, derrière la foule, je demandai à la jeune femme, haut et fort :

- Alors, serais-tu prête à suivre ces personnes qui t’entourent ? Si c’est le cas, t’es encore plus naïve que je le pensais !

Pourquoi me comportais-je ainsi ? Pourquoi faisais-je comme si elle était ma petite sœur ? Pourquoi… ne pouvais-je pas rester stoïque ?


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 5 Sep - 13:48

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

J'avais l'impression d'être au beau milieu de la route depuis une éternité et cette fois, je me rendis compte que les gens n'étaient finalement pas aussi gentils que ça avec moi. Ceux qui se trouvaient dans leur voiture ne firent pas semblant d'en descendre pour m'aider, préférant klaxonner... quelle intelligence. Puis, je sentis quelqu'un me prendre dans ses bras, telle une princesse ou une future mariée. Je reconnus l'odeur de Ryan. Je me calmais petit à petit, jusqu'à ce qu'il me pose sur... je ne sais pas trop où en fait. Peut-être sur un trottoir. Il me fit un joli sermon avant de me demander ce que j'avais compris dans ses paroles, ce à quoi je répondis :

- Tu ne veux pas te promener avec moi. Tu inventes je ne sais quel problème que tu pourrais me causer au lieu d'avouer que c'est moi ton souci à cause de mon handicap. Je suis aveugle, pas stupide et encore moins naïve.


J'étais fâchée contre Ryan, qui n'osait pas me dire la vérité. Quel problème pouvait-il me causer, lui ? Je ne voyais pas ce qu'il voulait dire, il ne s'expliquait même pas alors je pouvais bien penser à d'autres choses. Je ris ensuite de ses paroles. Comment était le monde pour moi ? La réponse était pourtant simple.

- Le monde est noir pour moi. Ne t'ai-je pas dit quelque chose tout à l'heure ? Je suis au courant pour la mafia, pour ce qui se passe ici. Enfin, j'ignore les détails. Je ne connais pas non plus toute l'histoire qui se trame sur l'île.


Comment je voyais Ryan ? La réponse était tout aussi simple :

- Tu n'as pas l'air bien méchant, sauf pour tout à l'heure bien sûr. Si jamais tu fais partie d'une quelconque famille de mafieux, qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? Il ne faut pas non plus voir le mal partout, sinon autant rester enfermé chez soi.


Je soupirais. Si ma compagnie n'était pas désagréable, pourquoi voulait-il me ramener tout de suite, soit chez moi, soit dans un lieu que je connaissais ? Je ne relevais pas ses dernières paroles. De toute façon, je n'en eus pas le temps : des gens vinrent à ma rencontre, me demandant comment j'allais, etc. Je me dégageais brusquement en lâchant :

- Je vais très bien mais ce n'est pas grâce à vous. Je vous conseille de retourner d'où vous venez, sinon je crains que Philip ne s'en prenne à vous pour non-assistance en personne en danger.


En effet, j'avais reconnu sa voix parmi la foule. Il apparut devant moi, complètement affolé. Franchement, s'il nous surveillait depuis que je l'avais envoyé promener, il aurait pu me sauver avant Ryan. Je le rassurais donc sur ma santé avant de lui suggérer de s'en prendre aux autres, qui n'avaient pas levé le petit doigt. Il ne se fit pas prier, souhaitant probablement se défouler sur quelqu'un. Pendant ce temps-là, Ryan m'avait dit quelque chose qui me déplut beaucoup. Je grognais une réponse :

- Personne ne m'a demandé de le suivre et je ne suis pas aussi naïve. Il n'y a que toi qui m'ait sauvé. D'ailleurs, je te remercie beaucoup. Oh et si jamais tu ne te contentes que de me ramener quelque part, je pense être capable de te suivre malgré ma cessité.


Quoi que... j'avais un doute mais au pire, je pouvais toujours m'exposer à un danger quelconque comme ce qui venait de se passer, même si ce n'était pas très intelligent de ma part. Je ne voulais pas non plus lui imposer ma présence, mais j'aimais bien sa compagnie et puis, ses plans pour se débarrasser de moi étaient vraiment nuls...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 5 Sep - 16:53





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

L’entendre prétendre que je « n’avais pas envie en inventant elle ne savait pas quel problème » me fit mal. Très mal. Elle disait ne pas être stupide et encore moins naïve, seulement aveugle, mais au lieu d’essayer de comprendre elle ramenait tout à elle. Elle était belle sa réalité, bien qu’elle vive dans le noir comme elle savait si bien le déclarer. Je me demandais cependant si elle accepterait de risquer sa vie. Après tout, c’était apparemment ce qui attendait tous ceux qui se rapprochaient trop de moi. C’était la menace qu’avait fait la famille suite à ma rencontre avec la première personne qui avait voulu me connaître, le jour même de mon arrivée. Je ne voulais mettre personne en danger et c’est ce que je faisais dès que je sortais le nez dehors.

A partir du moment où les personnes commencèrent à l’entourer, j’arrêtai d’écouter. J’en avais assez. Assez de cette vie, de devoir être seul pour protéger autrui… Finalement, tout comme mes ennemis, j’avais une sorte d’épée de Damoclès au-dessus de la tête et personne d’autre que moi le voyait.
La voix de la jeune femme me sortit de mes pensées alors que les mots « naïve » et « sauvé » finirent de me rendre attentif. Bien que je l’écoutai, je vis dans la foule un membre de la famille qui semblait regarder ce qu’il se passait. Aucun geste ne fut fait pour me mettre en garde. Je compris de cela que seuls mes mots la mettraient en danger, outre mes propres sentiments. En lui prenant la main pour l’emmener autre part, je lui répondis en me forçant à garder mes sentiments pour moi :

- Tu n’es qu’une idiote qui ramène tout à elle alors que je ne cherchais qu’à te protéger. Mais si ta vie n’a que peu d’importance à tes yeux, soit, je resterais avec toi.

Sur ces mots, je la menai avec moi, lui tenant doucement la main et en marchant lentement à ses côtés. Je faisais attention aux obstacles qu’elle rencontrait, la guidant subtilement, sans prononcer le moindre mot. J’avais le cœur en miette à force d’être mis à rude épreuve et je savais que l’homme que j’avais vu nous suivait toujours. Je ne le fis cependant remarquer, attendant juste de savoir s’il voulait seulement m’observer, me surveiller, ou alors me faire passer un message auquel cas il devrait me héler. En attendant, je tentais désespérément de remettre une barrière de glace autour de mon cœur pour éviter de m’effondrer. Ce n’était cependant pas chose facile à cause de la petite et chaude main que je serrais dans le mienne. Cette fille… j’espérais qu’elle ne me menait pas à ma perte au même titre que ma meilleure amie quelques temps auparavant.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 5 Sep - 17:50

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je serrais la main de Ryan, qui venait de se glisser dans la mienne. Je m'étais peut-être montrée un peu égoïste en ramenant tout à moi, d'ailleurs le jeune homme me le confirma mais je m'en fichais. Je ne cherchais même plus à comprendre puisqu'il ne se confiait pas à moi. Il devait bien me cacher quelque chose pour invoquer ces fameux problèmes qu'il pourrait me causer. J'avais senti quelque chose tout à l'heure, un peu comme un changement d'atmosphère mais ça ne m'empêchait pas d'être insouciante. Qu'est-ce que je pouvais bien craindre avec lui ? Quant à ce que représentait ma vie à mes yeux, ça ne le regardait pas vraiment...

- C'est ma vie.


J'insistais un peu sur le "ma", puis je repris la parole :

- Je suis aveugle de naissance, je peux être opérée pour remédier à ma cessité mais j'ai un père trop radin. D'ailleurs, on l'a fuit.


Je ne m'attardais pas sur les détails, préférant me concentrer sur un bruit que j'entendais depuis tout à l'heure. Je ne savais pas où il m'emmenait mais j'avais l'impression que nous étions suivi. Bah, après s'être défoulé sur tous ces gens, qui n'avaient rien fait pour me sauver, Philip devait nous surveiller. Il n'était peut-être pas le seul à garder un oeil sur nous. Je ne m'en étais pas rendue compte tout de suite mais je traînais un peu derrière Ryan, alors je me remis à sa hauteur avant de briser le silence :

- Est-ce que tu aperçois Philip quelque part ? Il me semble qu'il n'a pas fini de nous suivre...


Lui, quelqu'un d'autre ou les deux, je n'en savais rien. Pourquoi Philip ne me payait-il pas cette maudite opération ? Il y avait un délai à respecter... je soupirais. Ce n'était vraiment pas juste. Je chassais toutes ces pensées puis je demandais à Ryan :

- Où est-ce qu'on va ?


Je n'avais aucune idée de l'endroit où il nous emmenait, je pouvais bien faire ma curieuse. Et je continuais même sur ma lancée :

- Tu vis à la pension... n'est-ce pas ? Moi aussi. Enfin, ces deux derniers mois, je squatte chez une amie. Je me suis fâchée avec Philip.


Il l'avait bien mérité cet idiot mais je n'aimais pas vraiment être fâchée contre quelqu'un, surtout s'il s'agissait d'un proche. Je m'intéressais un peu plus à Ryan en lui demandant :

- Tu fais quoi dans la vie ? Tu étudies encore ?


Je ne pensais pas que le jeune homme faisait partie du personnel de la pension, donc il devait être étudiant ou pensionnaire... il n'y avait rien de mal à s'intéresser aux gens, en particulier à lui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Lun 5 Sep - 20:51





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Sans plus de cérémonie, elle serra ma main en insistant si le fait qu’il s’agissait de sa vie. Quelle idiote ! Il était des personnes qui tenaient à elle… dont moi-même si je refusais de l’avouer. Je m’efforçai malgré tout de ne pas y penser et de me montrer froid, distant et antipathique. Il était certain qu’elle avait compris que je ne l’étais pas, mais j’avais besoin de créer une distance pour ne pas me briser. L’homme qui nous suivait était là pour me le rappeler avec force. J’écoutai donc Lilly me parler brièvement de sa cécité sans répondre. Et lorsqu’elle me demanda si Philip, l’homme que j’avais rencontré plus tôt, était là, je ne fis pas l’effort de regarder et je répondis simplement :

- Non, il doit être occupé par la tâche que tu lui as donnée.

En réalité, je n’en avais strictement aucune idée et je ne voulais pas donner de fausses idées à celui que j’avais repéré. Cela sembla fonctionner pour mon plus grand soulagement. Fallait croire que ma barrière n’était pas encore prête. Mieux valait que je ne connaisse pas encore une trop forte blessure morale. Enfin, ce n’était pas encore le pire qui pouvait m’arriver.
Il se passa très peu de temps avant qu’elle ne reprenne la parole pour me demander où nous allions. Par chance, je pus apercevoir la carte de la ville rapidement, et assez longtemps grâce à notre lenteur pour mémoriser le chemin vers un parc très proche. Je lui répondis donc :

- Dans un parc.

- Tu vis à la pension... n'est-ce pas ? Moi aussi. Enfin, ces deux derniers mois, je squatte chez une amie. Je me suis fâchée avec Philip. Tu fais quoi dans la vie ? Tu étudies encore ?

Je commençai à lui répondre en lui confirmant que j’étais bien à la pension, mais l’homme de main de la famille qui nous avait suivi et entendus intervint comme s’il avait peur que je fasse une bavure :

- Monsieur Ryan Rosebury, la famille a besoin de vos services.


Pâle, je m’arrêtai net. Je ne pouvais pas ignorer un appel mais laisser la jeune femme seule comme ça. En me retournant lentement, je vérifiai si le fameux Philip était là, ce qui était le cas. Je ne savais cependant pas comment répondre avec la jeune femme à mes côtés. Qu’est-ce qui m’attendait ? Allait-on me demander de la tuer plus tard ? Cela, j’étais certain de ne jamais le supporter.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mar 6 Sep - 12:58

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

Je fronçais les sourcils à la réponse de Ryan. Il ne connaissait pas Philip. Il était plutôt rapide et efficace pour se défouler sur quelqu'un, même s'il s'agissait de plusieurs personnes. Il perdait rarement son temps, préférant le passer avec moi donc il devait être dans les parages. J'esquissais un sourire. Si jamais Philip apparaissait, Ryan risquait d'être plus ou moins surpris. J'aurais pu demeurer silencieuse à ses paroles, mais je déclarais :

- Je n'en serais pas aussi sûre...


Puis, il m'appris qu'il nous emmenait dans un parc. Dommage que je ne pouvais pas profiter de la vue, même si j'étais aveugle de naissance, j'aurais aimé voir tout ce qui m'entourait et surtout, pouvoir regarder la personne qui m'accompagnait. Je soupirais avant que l'on ne soit interrompu par une voix masculine. Ce n'était pas Philip. Apparamment, on avait besoin de Ryan... Rosebury. La famille... je fronçais de nouveau les sourcils. Cette rencontre ne me disait rien qui vaille et malgré mon handicap, je tournais la tête à droite, puis à gauche. Philip ne fit pas son apparition. Qu'est-ce qu'il attendait pour nous débarrasser de cet importun ? Comme Ryan restait silencieux, je pris la parole :

- Bonjour Monsieur... je ne sais pas comment. On ne vous a pas appris la politesse ? Vous aurez pu me saluer.


Je ne lui laissais pas le temps de répondre, enchaînant assez rapidement :

- Ryan est à mon service aujourd'hui. Vous n'allez pas oser laisser une jeune aveugle toute seule, sans défense ? Sinon, vous m'emmenez avec vous.


Je fus brusquement séparé du jeune homme. Philip venait d'intervenir, je reconnaissais son odeur et il m'avait carrément attrapé par l'autre bras pour me jeter plus que me poser sur son épaule, paré à m'emmener loin d'ici tout en m'expliquant :

- Veuillez m'excuser Princesse mais la famille Rosebury ne me dit rien qui vaille. Si je l'avais su avant, je vous aurais immédiatement séparé de ce jeune homme...


Sur le coup de la surprise, en me demandant comment j'ai pu relâcher la main de Ryan puisque Philip m'avait attrapé facilement, je l'interrompis brusquement en m'écriant :

- PHILIP EASTWOOD ! Je ne suis ni une princesse, ni un sac à patates ! Je te prie de bien vouloir me relâcher immédiatement ! Je suis majeure et vaccinée, je sais très bien ce que je fais. D'ailleurs, tu es viré. Je n'ai plus besoin de toi.


Je gigotais dans tous les sens afin qu'il me lâche, sans me douter que mes paroles l'avait profondément touché. J'atterris brutalement sur le sol tout en entendant des pas s'éloigner. J'écarquillais les yeux, surprise. Je crois que je venais de louper un épisode. Philip ne s'était encore jamais comporté ainsi avec moi, et même si je l'avais cherché, ce n'était pas une raison pour me "jeter" ainsi avant de prendre la fuite. Je mis un certain temps à réagir et me relevant enfin, en époussetant mes vêtements d'une main, je poussais un long soupir. Bah, Philip était juste fâché. Il allait revenir, je ne devais pas trop m'en faire pour lui. Il ne me semblait pas que Ryan était parti avec... je ne sais pas qui, cet homme qui était venu le chercher, alors je l'appelais tout en le cherchant à tâtons :

- Ryan ? Tu n'es pas parti hein ?


Il ne manquait plus que ça tiens... j'espérais bien qu'il était encore dans les parages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Mar 6 Sep - 16:28





Une aveugle en perdition

Feat Lilly Rose

Devant mes yeux éberlués, je vis la jeune femme répondre au chien de la famille. Grand, carré et grave, il n’était pas vraiment commode. Et bien qu’elle ne puisse pas le voir, comment pouvait-elle ne pas réagir devant le nom des Rosebury ? Elle avait beau n’avoir aucun lien avec les mafias, nous n’étions pas méconnus ! Si jamais je pensais que cela était tout, je me fourrai le bras entier dans l’œil puisqu’elle se mit même à donner des conditions au fait que je suivrais son interlocuteur ou non. Choqués, aucun de nous ne réagîmes. Le pire, à mes yeux, était même à venir : le fameux Philip arriva et tenta d’emmener Lilly avec lui. Bien entendu, s’il l’avait fait je lui en aurais été très reconnaissant, mais la jeune femme n’était pas vraiment du genre à se laisser faire et lui dit des paroles blessantes. Si seulement elle l’avait suivi… tout se serait passé pour le mieux et serais partit sans regret. Mais là… j’étais tout bonnement dans une impasse. La main du chien des Rosebury sur mon épaule, je la regardai se lever puis m’appeler. Serrant les dents, je ne savais pas quoi faire. Comment pouvais-je lui répondre sans lui attirer des foudres ? Et alors que je réfléchissais à toute allure, j’entendis l’armoire à glace prendre la parole :

- Hmmf ! On dirait que tu gardes assez bien les secrets, bon petit toutou, fit-il en me  caressant la tête avant de reprendre mon épaule comme pour m’empêcher de fuir. Chère demoiselle, je ne peux malheureusement pas vous laisser nous accompagner. Le chef ne serait absolument pas d’accord avec cela, comprenez-vous ? Puis si vous regardez à vos pieds, à votre gauche, vous trouverez quelque chose qui vous sera bien utile.

Sur ce, il m’emmena avec lui. Je profitai de la lenteur du mouvement pour murmurer à la jeune femme, en espérant qu’elle m’entende :

- Vas à le pension, tout droit dans la directions opposée à la mienne.

J’espérais parvenir à la rejoindre après avoir rejoint la famille. Il serait certainement nécessaire qu’elle et moi ayons une discussion. Je doutais que je retourne me promener après cela, cependant. Comment pouvais-je nouer des liens après deux mésaventures dès mon arrivée ? C’était insupportable de penser que j’étais enchaîné de la sorte alors que tous, autour de moi, semblaient assez libres pour tisser des liens comme l’amitié.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   Sam 17 Sep - 17:44

image en 500-200px
Une aveugle en perdition.
feat Lilly & Ryan

"Rosebury". Ce nom de famille n'avait pas fait "tilt" dans ma tête et puis sincèrement, je me fichais bien de comment je parlais à ce type, qui nous avait interrompu Ryan et moi. Philip était ensuite intervenu mais malgré cela, je ne réagis pas plus que cela, tenant à rester auprès de Ryan. Je serrais les poings lorsque l'autre traita le jeune homme de toutou. Sans blague. Il se prenait pour qui ce type ? Je ne cherchais même pas à comprendre ses paroles, je répliquais vertement :

- Comment osez-vous traiter Ryan de la sorte ? Je parie que vous êtes vous-même un bon toutou de la famille dont Ryan fait partie. Vous devrez donc être à ses ordres au lieu de le traiter comme un moins que rien. Je me fiche bien d'avoir des ennuis, Philip me vengera et si vous osez le toucher, je ne vous le pardonnerais pas. Quant à ce que la chose qui me serait bien utile, je peux parfaitement bien m'en passer.


J'allais rajouter quelque chose lorsque j'entendis le murmure de Ryan. Comment ? Il m'incitait à me rendre à la pension ? Je soupirais. Je ferais mieux de faire ce qu'il venait de me dire. Je n'avais plus Philip à mes côtés... je me contentais d'hocher la tête et ramassant ma canne blanche, je me dirigeais vers la pension. Je n'eus aucun regard pour l'autre. J'espérais simplement qu'il allait apprendre les bonnes manières au lieu d'embarquer Ryan je ne sais où. Il ne méritait même pas d'être au service de la famille Rosebury, ou quelque chose dans ce genre.

Une fois à la pension, Jenny se précipita vers moi. Elle semblait dans tous ses états. Apparemment, Philip était rentré et il paraissait de fort mauvaise humeur. Je soupirais avant de me rendre dans sa chambre. Je ne supportais plus qu'on soit fâchés et j'avais bien exagéré tout à l'heure. Malheureusement, il ne semblait pas prêt de me parler. Bon, puisque c'était ainsi, j'allais dans ma propre chambre. Elle se situait près de celle de Jenny, du côté des filles bien évidemment. Je n'avais plus qu'à espérer que Ryan n'aurait pas trop d'ennuis à cause de mon insolence et qu'il reviendrait vite...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une aveugle en perdition ¤ Ryan ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bryan Ryan
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Caniche moyen et aveugle env. 8 ans ( frelinghien 59)
» MON AMOUR DE CANICHE DEVIENT AVEUGLE
» TROUVE VIEUX CANICHE QUASI AVEUGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville :: Les bas quartiers :: ❜ Ruelles-
Sauter vers: