AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mar 26 Juil - 12:28

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue

Cela faisait quelque temps que j'entendais de drôle de rumeur comme quoi un pensionnaire sortirait la nuit, mais aucune information concrète m'était venue à mon oreille, aucun indice non plus... Pourtant, je voulais savoir ce qu'il en était, car un élève à sûrement des raisons de sortir le soir si tard. Des problèmes personnels ? Un travail ? Il fallait que je sache et que je l'aide avant qu'il se fasse avoir.

C'est pour ça, que je me permis d'enquêter en toute discrétion sur cette fameuse rumeur. Plusieurs de mes collègues avaient quelques idées sur un fameux Ryan, mais personne voulais parler plus de lui, bizarre à vrai dire. Ce nom m'évoquait énormément, comme un souvenir lourd et douloureux... Ryan... Quand l'avais-je connue ?

Dans la journée, je m'occupais des élèves qui venais avec ma joie de vivre habituelle et mon enthousiasme à toute épreuve. Je feuilletais de temps en temps les dossiers des élèves pour trouver le fameux Ryan... Après une bonne journée, je ne trouvais encore rien * ce n'est que le début, courage *. En même temps, il fallait bien que j'étudie tous les dossiers dans le moindre détail. Rentrant avec toujours autant d'énergie, je feuilletais de nouveau les dossiers jusqu'à tombée sur un Ryan, Ryan Rosebury ? Cela me fit couler une larme le long de ma joue. Et pourquoi je pensais à une Framboise à ce moment-là ? Pourquoi il me disait quelque chose ? * Réfléchit, réfléchit ! Tu dois bien le connaître * Fouillant dans mes vieux cartons, je sortit certains livres, albums photos... Je n'aimais cette sensation et surtout celle de ne pas me rappeler. Certes part le passer, j'ai eux des problèmes mais c’était finis pourtant, non ?

En fouillant dans ceux-ci, dans un vieux album photo se trouvais une photo de moi petite avec un autre enfant. « Moi et Ryan Rosebury <3 » et là, je compris, comme un flash dans ma tête, sûrement la sensation que Papa m'expliquait quand il comprenait le cheminement d'une affaire.
Ryan était là ! Ryan mon ami d'enfance était ici ! Toujours à l'école se délinquant de mafieux. * Tu m'a tellement posé de problème, quand ont ses séparés pourtant, je ne vois que toi encore faut-il croire. * ça devais être sûrement lui le fugueur... Surtout le connaissant. Demain, je le convoquerais ça va lui faire tout drôle, mais il fallait que je me prépare. Il fuirait sûrement le bougre... Me couchant, heureuse et presser d'être demain. J'étais prête à ces retrouvailles qui allaient être explosives.

Enfin le matin, m'empressant de m’habiller plus que d'habitude, je mis une belle chemise blanche ainsi qu'un jean noir assez fin et par-dessus je rajoutais, un boléro noir. Je mis mes cheveux de façon à avoir une tresse avec un nœud de papillon pour serrer le tout. *Parfait, direction l'université *
Arriver, je préparais l'accueil de mon ancien ami. Je devais déjà le convoquer, chose simple qui fut rapidement faite, j'attendais le moment où il pointerait le bout de son nez. Qu'est-ce qui faisais maintenant ? Faisait-il, encore, partit de la mafia ? Tant de questions.

Deux heures devaient être passées, il ne tarderait pas. L'heure était arrivée, je dis d'un ton sûr :

-Ryan Rosebury veuillez venir s'il vous plaît.

Je m'étais mise derrière la porte, celle-ci s'ouvrit et le jeune homme entra, à peine rentré. Je fermai la porte en me mettant devant :

-Ryan Rosebury ? Assis toi. Je suis Celeste Shylande la psychologue * C'est bien lui ? Je le reconnais à peine * Il s’était retourné, le choque fût violent pour nous deux. Qu'allait-il se passer ? Ravie de te revoir Ryan, désolé pour l’accueil, mais je te connais assez bien pour savoir que t'est une vraie tête dure et sûrement plus encore maintenant. Ayant un ton plus plaisantin.



Dernière édition par Celeste Shylande le Mer 27 Juil - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mar 26 Juil - 13:20





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

Une semaine. C'était le temps que j'étais ici. Je comptais les jours en m'aidant d'un calendrier dans ma chambre, me promettant de faire un signe rouge le jour où je ferais une victime. C'était étrange comme cela semblait s'emboîter sans aucun accroc, comme lorsqu'on glisse une enveloppe dans une boîte au lettre de la poste. Ce n'était pourtant pas plaisant. Les jours étaient trop calmes et mes nuits s'enchaînaient comme une seconde journée. On m'accordait, heureusement, une pause de temps à autres, mais cela faisait déjà trois ou quatre nuits que je fuyais en escaladant le mur et que je ne revenais qu'une fois le jour levé. A ce rythme, il était plus que certain que je ne ferais pas de vague tant j'allais manquer de sommeil. Mais qui s'en souciait au final? Certainement la mafia qui ne me voyait que comme un outil efficace en toutes circonstances.

Ce jour-là, c'était encore une nuit sans sommeil qui se terminait pour laisser place à une nouvelle journée de cours. Assis au fond de la classe, plus près d'un radiateur que d'une fenêtre, j'écoutais que d'une oreille en rêvassant. Du coup, le professeur, en passant me demander discrètement d'être un peu plus attentif et d'enlever ma capuche si je ne souhaitais pas être renvoyé, me donna un papier en format A5. Plus intéressé par ce dernier que par les menaces, je pris la feuille et lu son contenu. Il s'agissait d'une convocation pour voir la psy de l'université. Sans bouger, je regardai si d'autres personnes avait eu le même papier. Je fus intrigué quand je me rendis compte que j'étais le seul. Que me voulait-elle? Froissant le papier, je fis une grimace en la traitant de casse-pieds. Si seulement j'avais su à quel point j'avais raison, que je l'avais toujours pensé malgré mon amitié pour elle...

Deux heures plus tard, lors de la pause, je me dirigeais vers l'administration pour voir ce que me voulait ce(tte) psy, surtout maintenant. Je n'avais réellement aucune idée de ce qu'on me voulait et l'idée de devoir me justifier sur quoi que ce soit ne me plaisait vraiment pas! Je n'eus cependant pas à y penser bien longtemps puisqu'elle (c'était une femme au final) m'appela à peine fus-je installé contre le mur. Bien que plus adulte, cette voix m'était familière et je n'aimais pas l'impression que cela me donna. Doucement, j'ouvris la porte et attendis un instant avant d'entrer en ne voyant pas la personne qui m'avait appelé. Malheureusement, la porte se ferma et j'entendis à nouveau cette voix :

- Ryan Rosebury ? Assieds-toi. Je suis Celeste Shylande, la psychologue

Celeste... Shylande?! Choqué, je me tournai pour lui faire face. Non! Ce n'était pas possible! Elle ne ressemblait plus vraiment à la petite fille collante que je connaissais, mais je voyais bien qu'elle non plus ne me reconnaissait pas autant qu'elle l'aurait souhaité. Pourtant, elle ajouta :

- Ravie de te revoir Ryan, désolée pour l’accueil, mais je te connais assez bien pour savoir que t'es une vraie tête dure et sûrement plus encore maintenant.

Si elle savait! Je repris mon air froid et dur avant de me ruer vers la fenêtre que j'ouvris rapidement et d'escalader le mur. Hors de question de rester plus d'une minute enfermé ainsi dans une pièce avec elle! Il ne fallait pas qu'elle me radoucisse comme autrefois. Ce n'était pas le moment! Lentement, mais sûrement, je montai vers le toit pour ensuite me placer au-dessus des escaliers permettant d'accéder à cette partie de l'université. J'étais certain qu'elle parviendrait à me retrouver, mais j'espérais pouvoir me créer une barrière bien plus solide contre elle afin de ne pas me briser.


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 27 Juil - 12:02

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue


Je le regardai pendant un moment, puis ce bougre ne prit pas la peine de me répondre * Étonnant, venant de sa part * mais le pire, c'est qu'il se rua vers la fenêtre pour s’échapper. Je n'eus pas le temps de crier qu'il était déjà en train d'escalader. * Si tu crois pouvoir m’échapper mon petit, tu peux rêver * Je savais où aller, et comment y aller rapidement. Une psychologue qui court dans les couloirs ça ne va pas le faire, mais bon fallait que le rattrape ; me fuir moi comme ça. Son ancienne amie, pour qui il se prend ? si je le choppe.....
Je pris mes cliques et mes claques, fermant fortement la porte pour me diriger vers le couloir. Heureusement que je connaissais l'endroit comme ma poche, sinon il se serait enfui.

Je vérifiai que personne était dans le couloir avant de me lancer comme une furie dans ceux-ci, j'avais la chance que les cours avaient commencés et que peu de personnes rodaient dans les couloirs à une heure pareille. Seul le personnel pouvait y être... J'espérais vraiment croiser personne. Une fois en haut de l'escalier, j'avais le souffle un peu coupé Petit chenapan attend, que je t'attrape, j'ai le pouvoir ici. Si, je peux te garder dans ma salle, pourquoi fuis-tu ? Pourquoi me fuis-tu ? Je veux juste te parler... Des larmes commençaient à couler, mais ne devais pas montrer ma tristesse surtout à lui. Je devais rester forte, très forte pour le ramener, il a en du voir des pires... Largement pire.
Essayant le tous, je redoublai d 'efforts pour le rattraper, une fois en haut je me doutais qu'il essayerait de se carapater... Je mis un grand coup dans la porte, le bruit du le surprendre car il eu petit bruit discret alors je me tournai pour regarder en l'air.* Trouvééééééééé !* je pus arriver à sa hauteur et le bloquer :

- Je pourrais éviter de courir après toi, juste te faire convoquer indéfiniment dans mon bureau, mais je dois avouer que courir comme ça, te poursuivre ça me rappelle de bons souvenirs. T'aurais pu me dire au moins bonjour non ? Tout en lui souriant.
Et en l'observant, je reconnus cet air froid... T'as du en voir des mures et des pas vertes depuis le temps qu'on s'est séparés. Ça se lit sur ton visage... Je sais que tu n'as pas envie de me reparler à cause de ton travail, de la mafia... Mais crois-tu que fuir sachant que je ferais tout pour te parler soit la solution. Lui dis-je en le regardant dans les yeux.

Je lui laissai aucune ouverture, et aucun moyen de m'atteindre directement, il devrait passer par la force et encore, je pourrais le surprendre depuis la dernière fois. Je savais très bien me battre, mais porter la main sur moi ici, serait mauvais pour lui.
Comment allait-il réagir ? Avec sa barrière de glace ? Ne parlant pas comme avant ? Me fuyant de nouveau ? 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 27 Juil - 13:16





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

Je ne sais comment cela était possible, mais il semblait qu’elle ait un peu plus de difficultés que prévu à me trouver. A moins que mon action l’eus surprise ? J’en doutais fort, pourtant j’eus tout à fait le temps de me préparer à son arrivée et à me demander si elle n’avait pas abandonné finalement. Peut-être avait-elle changé plus qu’elle n’avait voulu me faire croire ? Pourtant, après quelques minutes supplémentaires, un gros bruit éclata quand elle claqua la porte pour venir me rejoindre. Elle me tournait le dos, mais la surprise m’avait légèrement fait sursauter. Certainement aurais-je fait du bruit puisque malgré mes efforts pour cacher ma présence, elle se retourna pour me faire face. Longuement, je me mis à la détailler. Elle avait très bien grandie, devenant ainsi une magnifique femme. Ce qui m’avait donné un peu de mal à la reconnaître était certainement le fait que ses cheveux autrefois joliment blond avaient une teinte rosée peu naturelle. Je ne savais pas ce qu’elle avait vécu après notre séparation, mais les douleurs qu’elle avait subies ne semblaient pas l’avoir grandement affectée puisqu’elle gardait toujours une détermination sans faille accompagnée d’un sourire plus radieux que je n’aurais espéré. Ne m’en voulait-elle pas ? Son père ne lui avait-il pas expliqué que traîner avec les mafieux pouvait la mettre en danger de mort ? Et… se préoccupait-elle réellement de ce que je pouvais ressentir à cause de son retour dans ma vie, surtout à ce moment-là ?

- Je pourrais éviter de courir après toi, juste te faire convoquer indéfiniment dans mon bureau, mais je dois avouer que courir comme ça, te poursuivre ça me rappelle de bons souvenirs. T'aurais pu me dire au moins bonjour non ?

Elle osait me demander de lui dire « bonjour » alors que je n’avais pas eu le droit à un « au revoir » ?! Il était vrai que depuis notre rencontre elle n’avait cessé de me courir après, souhaitant briser la glace, détruire ma barrière pourtant si utile, comme pour faire de moi le gamin que j’aurais voulu être. Mais, du jour au lendemain, elle avait disparue de ma vie, me laissant dans ma solitude et la douleur des entraînements quotidiens. Elle avait laissé en moi un vide intersidéral au fond de mon cœur accompagné de souvenirs que j’aurais voulu oublier pour ne plus m’attacher à quoi que ce soit. Petit à petit, j’avais senti mon cœur se briser comme si cette barrière brisée m’avait protégé durant toutes ces années. Je n’avais jamais réussis à la reconstruire totalement, ne faisant que recoller les morceaux de l’ancienne. Ainsi, j’étais fragile et conscient de l’être. Elle avait fait de moi une personne faible !

- T'as du en voir des mures et des pas vertes depuis le temps qu'on s'est séparés. Ça se lit sur ton visage... Je sais que tu n'as pas envie de me reparler à cause de ton travail, de la mafia... Mais crois-tu que fuir sachant que je ferais tout pour te parler soit la solution ?

Lentement, je me levai. Ainsi placé, je la dominai de toute ma hauteur, et même plus. Mais ce n’était pas mon but. Sans me soucier de l’espace entre ce mini-toit et le sol sur lequel se trouvait Celeste, je sautai sans crainte. De cette façon, je pus lui faire face, mettant bien en évidence la seule cicatrice que je ne pouvais pas cacher. J’avais une expression dont émanait une colère sourde que je n’avais jamais pu exprimer. Mais maintenant qu’elle se trouvait près de moi, je m’approchais d’elle jusqu’à ce que nos deux visages ne soient le plus proche possible tout en nous donnant la possibilité de nous regarder sans loucher. Puis, d’une voix froide, sans émotion, je lui répondis :

- Tu crois vraiment que ton absence impromptue me donne envie de te saluer ? Alors que tu ne m’as même pas dit « au revoir » ? Ne te moque pas de moi, Celeste ! Toutes ces années sans ta présence qui était devenue ma seule raison de continuer d’avancer… Je doute que, malgré tous tes diplômes, tu puisses comprendre quoi que ce soit à ce qui m’est arrivé et ce qui pourrait se passer.

Lentement, je me tournai pour faire face à la porte. Je rabattis plus encore ma capuche comme pour m’enfermer plus encore dans mon propre cœur et étouffer mes sentiments, puis je me dirigeai silencieusement vers les escaliers. Pourquoi vouloir absolument revenir dans ma vie ? Pourquoi vouloir absolument me parler alors qu’elle avait disparue sans même essayer de me joindre ?! Je sentais que ma barrière à peine recollée s’effritait. Je devais m’isoler, quitte à louper encore plus de cours et, pourquoi pas, me faire renvoyer. Mais je ne devais pas rester ainsi. Pas avec le travail que je faisais !


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 27 Juil - 14:49

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue




Il se leva puis sauta à mon niveau montrant son visage, cette cicatrice, je l'avais vu part une des photos de mon père. Je savais, et ce visage remplis de colère, ne me refroidit pas au contraire, j'avais un sourire de compréhension et de compassion. Il se rapprocha de moi, si prêt que je sentais son souffle sur mon visage. Mon cœur battais la charade, mais je montrais juste un visage souriant pour lui, il ne faillait surtout pas que je montre un moment de faiblesse, si je le faisais, il en profiterait le connaissant. Les années passées avec lui, m'avaient apprit à agir en conséquence, ma double vie m'avait apprit à cacher et montré ce que je veux, même si là, j'aurais juste voulu... Le serré dans mes bras pour le rassurer. J'attendais de voir ce qu'il allait faire.
Sa voix était si froide quand il me parla :

- Tu crois vraiment que ton absence impromptue me donne envie de te saluer ? Alors que tu ne m’as même pas dit « au revoir » ? Ne te moque pas de moi, Celeste ! Toutes ces années sans ta présence qui était devenue ma seule raison de continuer d’avancer… Je doute que, malgré tous tes diplômes, tu puisses comprendre quoi que ce soit à ce qui m’est arrivé et ce qui pourrait se passer.


Je ne dis rien, la colère me monta au nez. Comment ça, je n'avais rien fait pour le revoir et mes cicatrices dans le dos ? Le piège tendu par la mafia à ce moment ? Les lettres envoyées en espérant quelque chose ? Tout ce que j'avais fait pour lui ? Il ne savait rien ? Vraiment rien ? Il se foutait de moi non ? J'ai tellement souffert à cause de ça, j'ai tellement perdu... À cause de lui. J'ai même failli rentré dans la mafia pour le retrouver et je n'ai rien fait ? Mon visage se froissa pour la première fois devant lui, je levais la main, il n'aurait rien vu qu'il avait mis sa capuche et se dirigeait vers l'escalier à ce moment-là, je le poussai contre le mur d'un geste plutôt brusque, le fixant avec un regard plein de larmes ne coulant pas pour autant avec une touche de colère et d'incompréhension d'un voix presque dramatique :

- Espèce de crétin !! Tu crois vraiment que j'ai fait pour te revoir ? Tu crois vraiment que je n'ai pas essayé de te revoir ? Crétin finis ! Je pris une grande respiration avant de me calmer et de reprendre mon sourire habituel. Ryan ! Sérieusement ? Penses-tu que je n'ai vraiment rien fait pour te revoir. Ne bouge pas et regarde attentivement. Je me tournai et soulevai un peu ma chemise pour faire apparaître une cicatrice. Puis je me remis face à lui :
Je l'ai eu au moment de notre séparation, quand je l'ai su... J'ai fui mon père et ma mère. Mais un groupe de Rosebury mon trouver... Et blesser... À mon réveil, j'étais déjà loin. Après j'ai tout fait pour avoir contact avec toi, certaines personnes mon promis de te remettre des lettres. J'ai même failli rejoindre la mafia pour toi ! Et rien que pour te retrouver... Alors crois-tu vraiment que je t'ai abandonné ?

Une larme colla le long de ma joue... L'essuyant rapidement pour laisser place à un magnifique sourire.
-Je sais que ça a été dur, plus dur que moi certainement, mais... Je n'ai jamais oublié. Si j'ai fait se métier, c'est pour... Tu ne mérites pas de le savoir encore ? Dis-je en faisant en clin d’œil.

Puis dans un élan, je le pris juste un peu dans mes bras comme pour le rassurer. Je rajoutais :
Ma porte est toujours ouverte pour toi, et cela, pour toujours. Ne fais l'imbécile... Même pour ton métier. Tu mérites mieux, tu as toujours mérité mieux. Cette barrière que tu à créer pour ton métier, tu la crée pour survivre... Je peux comprendre que tu veuilles me fuir pour rester ainsi, mais... Si je ne te connaissais pas, je ne te dirais pas ce qui va suivre. Ne fais pas bêtise comme quitter l’école, sécher, etc... Car je pourrais toujours te ramener ici. Car même loin de moi, je ne te lâcherai plus... Je ferais plus cette stupide erreur.

Bizarrement, il avait attendu que je finisse, pourquoi ? Il aurait pu fuir ? Avais-je réussi à toucher quelque chose ? Quoi qu'il arrive, je resterais pour le protéger quitte à le suivre dans les ténèbres de la ville.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 27 Juil - 16:18





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

Jusqu’à ce que je finisse de parler, Celeste avait gardé ce sourire confiant et éternel. Comment parvenait-elle à le faire alors que, tout près d’elle, je devais paraître menaçant, voire dangereux. Beaucoup de personnes s’étaient enfuient en me voyant ainsi. Pourquoi pas elle ? Qu’est-ce qui lui donnait autant de confiance ? Je n’en avais aucune idée et cela me conforta dans l’idée de lui dire le fond de ma pensée. Cependant, je n’eus pas fait quelques pas en lui tournant le dos que la jeune femme me retourna pour me plaque contre le mur, à côté de la porte toujours ouverte. Je remis facilement du choc, mais je ne parvins pas à comprendre sa colère et encore moins les larmes qui faisaient immanquablement briller ses yeux bleus. C’est donc légèrement surpris que j’accueillis ses mots qui claquèrent sur mon esprit comme la faux de mon père qui me blessait toujours un peu plus au fil des jours qui passaient :

- Espèce de crétin !! Tu crois vraiment que j'ai rien fait pour te revoir ? Tu crois vraiment que je n'ai pas essayé de te revoir ? Crétin finis !


Que voulait-elle dire ? Je n’avais eu aucune nouvelle et quand j’avais tenté de chercher un peu j’avais eu l’impression que son existence avait été effacée. Bien entendu, la famille était peut-être responsable de ce sentiment, mais rien n’avait laissé croire qu’elle ne m’avait pas tout bonnement abandonné après que son père ait tenté de mettre au grand jour les affaires des Rosebury. Et pourtant…

- Ryan ! Sérieusement ? Penses-tu que je n'ai vraiment rien fait pour te revoir ? Ne bouge pas et regarde attentivement.

Après m’avoir dit cela sur un ton plus posé, elle me lâcha et me tourna le dos. J’aurais pu fuir, très franchement, mais j’étais curieux de savoir ce qu’elle avait à me montrer et à me répondre. Mais en voyant les cicatrices sur son dos après qu’elle eut soulevé sa chemise, je ne pus réprimer un frisson. Bien sûr, elles auraient pu être faites par n’importe qui, n’importe quand tant qu’elles aient eu le temps de cicatriser, pourtant je reconnaissais la signature de la famille quand elle procédait à des règlements de comptes ou à un avertissement sensé marqué les esprits sans avoir à faire appel à l’exterminateur. Mes poings se serrèrent alors que je maudissais les responsables de sa douleur pendant qu’elle me refaisait face en continuant son récit :

- Je l'ai eu au moment de notre séparation, quand je l'ai su... J'ai fui mon père et ma mère. Mais un groupe de Rosebury m’ont trouvée... Et blessée... À mon réveil, j'étais déjà loin. Après j'ai tout fait pour avoir contact avec toi, certaines personnes m’ont promis de te remettre des lettres. J'ai même failli rejoindre la mafia pour toi ! Et rien que pour te retrouver... Alors crois-tu vraiment que je t'ai abandonné ?

Je n’osais plus la regarder en face. Ces révélations avaient été suffisantes pour briser ma barrière. J’étais totalement perdu et je ne savais plus quoi faire. Les émotions montaient. Colère, tristesse, dégout et peur. Tout cela noyait la joie de revoir mon amie vivante et en bonne santé malgré son envie de me retrouver. Il fallait croire que la famille avait vraiment une envie indéfinissable de m’avoir pour exterminateur. Mais pourquoi ? Parce que peu de personnes connaissaient mon existence, même au sein de la mafia britannique ? Parce que j’étais le seul à être entraîné depuis toujours à manier la faux ? Que de questions qui resteraient très certainement sans réponses. Tout comme celle qui m’avait suivi depuis mon départ d’Angleterre.

-Je sais que ça a été dur, plus dur que moi certainement, mais... Je n'ai jamais oublié. Si j'ai fait ce métier, c'est pour... Tu ne mérites pas de le savoir encore ?

D’une certaine manière, je me moquais pas mal de ses raisons. Elle faisait bien le métier qu’elle souhaitait. Maintenant, il me paraissait évident que c’était pour moi, mais comment aurait-elle pu savoir que je serais à l’université ? J’aurais très bien pu arrêter mes études pour faire mon travail à plein temps. Peut-être était-il trop tard et qu’il était impossible de me changer à nouveau… Qu’aurait-elle fait si j’étais devenu un tueur avant nos retrouvailles. Que se serait-il passé si j’avais été totalement détruit émotionnellement parlant ? Ce n’était pas le cas, n’est-ce pas ? C’est bien parce qu’il me restait des sentiments que je ressentais encore des émotions, bien que ces dernières étaient négatives, non ?
Plongé dans mes pensées, j’avais cessé de faire attention aux gestes de Celeste qui s’approcha. Doucement, elle me prit le haut du corps pour me pencher et poser mon front sur son épaule. Je fronçai les sourcils mais je la laissai parler avant de décider si j’allai mettre fin à cette étreinte ou non :

- Ma porte est toujours ouverte pour toi, et cela, pour toujours. Ne fais pas l'imbécile... Même pour ton métier. Tu mérites mieux, tu as toujours mérité mieux. Cette barrière que tu as créé pour ton métier, tu la crée pour survivre... Je peux comprendre que tu veuilles me fuir pour rester ainsi, mais... Si je ne te connaissais pas, je ne te dirais pas ce qui va suivre. Ne fais pas bêtise comme quitter l’école, sécher, etc... Car je pourrais toujours te ramener ici. Car même loin de moi, je ne te lâcherai plus... Je ferais plus cette stupide erreur.

Pourquoi était-elle autant attachée à moi ? Surtout après ce que je lui avais dit ! Et pourquoi est-ce que sa gentillesse et son désir de rester près de moi m’aimantaient autant à elle ? Ce n’était pas bon ! Pas bon du tout ! Et cette seule pensée m’empêchait de bouger, de réagir. En fait, je ne savais plus quoi faire, quoi dire. J’étais comme scindé en deux. Comment pouvais-je espérer avoir de vrais relations et une vie normale alors que tout ici me rappelait ce que j’étais et mon rôle ? Comment  dire à Celeste, que j’avais tant espéré revoir, que je ne devais plus me trouver à ses côtés pour notre bien à tous les deux ?

Finalement, après quelques instants sans réagir, je me relevai doucement. Je lui pris ensuite les épaules toujours avec douceur, et je l’écartai de moi. Tout en la poussant loin de ma personne, je lui répondis :

- Je te remercie, d’avoir voulu revenir à mes côtés. Cela me fait plaisir, vraiment ! Mais nous ne devons plus nous revoir. Je… je ne peux pas.

Lentement, je reculai de quelques pas en rabattant une nouvelle fois ma capuche sur mes yeux. Je sentais mon cœur se déchirer, alors que je tentais désespérément de remettre de la distance entre elle et moi. Je ne devais pas changer. Pas maintenant que j’avais pratiquement accepté mon destin ! A cause de cela, des larmes traversèrent la barrière de mes yeux pour rouler sur mes joues. Pour moi, elles avaient la couleur du sang et la saveur de la mort. Peut-être était-ce un signe? Alors, avant de m’enfuir par les escaliers en courant à l’aveuglette, je lui déclarai :

- Il y a une semaine, le paysage était morne, presque sans goût, ni saveur. Aujourd’hui, il me donne envie de vomir tant son goût et son odeur me fait penser aux cadavres que je vais avoir sous les pieds !


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Ven 29 Juil - 22:43

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue

- Je te remercie, d’avoir voulu revenir à mes côtés. Cela me fait plaisir, vraiment ! Mais nous ne devons plus nous revoir. Je… Je ne peux pas.

Pourquoi on ne devait plus se revoir ? Je comprenais, mais... La mafia pouvait me faire du mal, je peux comprendre, mais je n'étais plus la jeune fille naïve d'avant ! Je le vis s'enfuir dans le couloir, courant bizarrement comme si il cachais quelque chose... L'avais-je blessé. Je pris une grande respiration avant de me lancer à sa poursuite, mais quelque chose m'arrêta nette :

- Il y a une semaine, le paysage était morne, presque sans goût, ni saveur. Aujourd’hui, il me donne envie de vomir tant son goût et son odeur me fait penser aux cadavres que je vais avoir sous les pieds !

Que voulait-il dire part-là ? Je ne compris pas sur le coup, je devais le rattraper, mais pour dire quoi ? Faire quoi ? J'avais du mal à tous enchaîner dans ma tête trop de questions y tournais... Pourtant, le moment était mal venu * ressaisis toi Céleste ! Par l'amour de dieu ! Trouve quelque chose * sur le coup plusieurs scénarios me passais part la tête, très rapidement. Comme « L'embrasser » Non, ça serait stupide ! « Suivre mon instinct ? Et là, un éclair de génie traversa ma tête, je me ruais vers lui comme une furie et là face à lui, je le stoppai nette, pour le regarder droit dans ces yeux qui larmoyaient, je ne dis rien, je lui fis juste un sourire et lui attrapa le bras. Il essayait de s'échapper sur le coup, mais je le tirais de toutes mes forces sans rien dire et il finit par céder...

Je le fis passer par-derrière pour éviter de le voir dans cet état. Il était déjà midi, l'heure parfaite pour faire un détour et avoir un moment tranquille. Je le fis sortir de l'école et l'amena dans un restaurant... Il ne disait rien, mais moi non plus, j'étais juste souriante. Avant de s’asseoir à une table, dans un coin discret. Je me tournais vers lui et le pris fort dans mes bras tout en disant tout bas :

- Je sais que tu ne veux pas ! Je sais que ton travail te demande des choses horribles, mais moi, quoi qu'il arrive... Je serais à tes côtés. Mafia ou non, je te protégerais. Car, tu es Ryan le seul et l'unique... Pour rien au monde, je voudrais l’échanger. Tu as une vie compliquée, tu as passé des moments terribles, mais je serais là à partir de maintenant. On va trouver un moyen de te sauver ! Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le faire... Alors repousse moi pas autrement, je le ferais contre ton gré... Invisible ou visible, je serais là.

Je le fis s’asseoir et j’attendis un moment, il eut comme un silence, mais moi, je gardais malgré tout se sourire chaleureux, pour lui, je le maintenais encore et encore malgré mon envie de pleurer...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Sam 30 Juil - 0:42





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

J’espérais qu’avec ce que je venais de lui dire Celeste allait arrêter de vouloir me suivre. Je ne voulais plus qu’elle soit mêlée aux affaires de la mafia, surtout depuis que j’avais vu ce que lui avait fait subir la famille. C’était horrible ! Surtout sur une enfant de cet âge ! Et ça juste pour que je devienne l’exterminateur ? Mais c’était quoi ce fichu bordel ?! Je ne pouvais pas accepter qu’elle subisse de teks traitements par ma faute. Il fallait impérativement que je reste seul, et ce pour toujours. Il allait falloir qu’elle le comprenne pour sa propre sécurité. Même si cela me brisait le cœur…

Malheureusement, il semblait qu’elle soit aussi têtue, si ce n’était plus, que lorsque nous étions gamins. D’ailleurs, je ne la pensais pas aussi rapide que cela : elle venait de passer devant moi et elle me regardait dans les yeux. La détermination dont elle faisait preuve me faisait peur. Comment cette histoire allait donc se terminer ? Comment pouvait-elle être si insouciante face aux dangers qu’elle encourait à force de rester avec quelqu’un comme moi ? Face à ça, elle ne faisait que me sourire gentiment comme lorsqu’elle était encore jeune et « naïve ». Elle prétendait ne plus l’être, mais qu’en était-il réellement ? En tous les cas, elle tenta de m’emmener avec elle sans me dire le moindre mot. Peu désireux d’être porté n’importe où comme avec Lola, je me mis à résister. Sincèrement, j’aurais voulu partir, m’isoler quelque part, mais elle était devenue sacrément forte. Ayant une force égale à la sienne, je me rendis rapidement compte que je n’avais que deux choix qui s’offraient à moi : soit j’attendais indéfiniment que l’un de nous faiblisse, soit j’acceptais de la suivre en priant pour qu’elle ne m’emmène pas dans un lieu surpeuplé ou plein de créatures en cage. Contre mes propres attentes, je la suivis en soupirant et sans montrer le moindre enthousiasme.

Après être sortis par l’arrière du bâtiment, elle me traina vers un restaurant. Très sincèrement, je n’avais pas très faim puisque j’avais pris un bon petit déjeuner avant de commencer ma journée, mais avais-je vraiment le choix ? Le trajet avait été des plus silencieux. Je ne savais pas à quoi elle avait pensé durant tout ce temps. Pour ma part, je n’avais cessé de regarder tout autour de nous pour vérifier que personne ne me surveillait. Je n’étais pas le meilleur en ce domaine, bien qu’on m’ait inculqué quelques notions pour que je ne sois pas suivi avant ou même après un prochain travail. Ce n’était apparemment pas le cas et nous pûmes entrer dans le restaurant tranquillement. Aux yeux des rares clients, j’étais certain qu’on pouvait passer pour deux amis dont l’un était un peu réticent à entrer dans ce genre d’endroit. Si seulement ils savaient…
Comme si elle avait fait cela toute sa vie, Celeste me mena dans un coin du restaurant qui semblait peu agréable car trop à l’écart des autres, mais parfait pour notre situation. Puis, avant de prendre place, elle me prit dans ses bras, sa tête posée sur mon cœur. Ce dernier battit bien plus vite et je ne sus que faire devant ce geste qui me parut extrêmement sincère. Après tout ce que je lui avais fait, avais-je réellement droit à ce genre de tendresse ?

- Je sais que tu ne veux pas ! Je sais que ton travail te demande des choses horribles, mais moi, quoi qu'il arrive... Je serais à tes côtés. Mafia ou non, je te protégerais. Car, tu es Ryan le seul et l'unique... Pour rien au monde, je voudrais l’échanger. Tu as une vie compliquée, tu as passé des moments terribles, mais je serais là à partir de maintenant. On va trouver un moyen de te sauver ! Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le faire... Alors repousse moi pas autrement, je le ferais contre ton gré... Invisible ou visible, je serais là.

Ses mots me firent mal. Mais je ne pouvais plus lutter, et je le savais. Elle venait de me dire des mots que j’avais attendus de quelqu’un qui ne voudrait pas de mon travail dans la mafia. Elle m’avait dit qu’elle tenait à moi parce qu’elle m’aimait pour ce que j’étais ! Cela me déchirait. Réellement. Du coup, quand elle me fit assoir je n’opposai aucune résistance et je profitai de ça pour m’affaler sur la table : un coude sur la surface plane pour pouvoir me tenir le visage et mon autre main serrée en un poing près de mon verre. Que pouvais-je répondre à ça ? Que devais-je penser de tout ce qu’elle venait de me dire et de me donner ? Doucement, sans plus réfléchir, je lui répondis :

- Espèce de tête de mule ! Un jour ton affection pour moi nous perdra tous les deux ! Mais… merci…



Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Sam 30 Juil - 14:27

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue

Je l'entendis soupirer, c'était devenue une habitude chez lui encore plus maintenant, il faut croire enfin cela ne me dérangeait pas vraiment... Je reconnaissais au fond ce jeune homme qui m'avait repoussé à l'époque, ça me rendait... Heureuse d'un côté, mais triste. Que lui était-il arrivé entre-temps, pour moi, c'était la « Grande » question. Je le vit commander un simple plats alors que moi je me faisais un petit plaisir. Une grande assiette de frite avec un bon morceau de rôti avec de la crème fraîche et pour dessert une pêche melba.
Vu qu'il ne parlait pas trop, je lui racontais quelques aventures qui s'étaient passées par ici. Histoire de pas laisser l’ambiance tomber dans le silence total.

- La dernière fois, j'ai même failli récupéré un bébé kangourou, il s’était perdu le pauvre. Tu imagines, un kangourou. C’était la première fois que j'en voyais à l'époque, ça m'avait drôlement surprise.

J'essayais d'installer une atmosphère sympathique, ça faisait longtemps que nous n'avions pas parlé. Ça le débloquerait peut-être, j'aurais bien voulu parler de mon passé, mais ça aurait surement inquiété ou surprit Ryan. Le repas finis, j'allais payer l'addition, chose promise, chose dût ; comme on dit si bien. Même si Ryan n'avait pas parlé, ça me faisait plaisir de le revoir. Carte, il était redevenu comme avant, mais au moins, je l'avais retrouvé et ça me faisait drôlement chaud au cœur.

Sur le chemin de l'université, Ryan prit la parole :

- Très sérieusement, Celeste, serais-tu capable de rester à mes côtés si je venais à tuer quelqu’un ? Même s’il s’agit d’une connaissance à toi ? Genre… Un élève d’ici, un professeur, un ami ou autre ?

Cela ne me surprit même pas, enfin si... Mais dans le sens que je croyais qu'il l'avait déjà fait. Que c'était le pourquoi qu'il me fuyait, je ne sais pas si c'était cette phrase ou autre, mais je lâchai un petit rire nerveux et dit :

- Sérieusement, au vu de ton comportement. J'aurais pu croire que tu l'aurais fait, mais t'a question me prouve le contraire. Si tu l'avais fait, je t'en aurais point voulu... J'aurais étai triste que tu ais une vision d'horreur telle que celle-ci sur les mains. Sache que s'il arrive quelque chose, je serais quand même là... Ce n'est pas t'a faute, tu n'as pas vraiment le choix. Mais si je peux empêcher, je le ferais autrement, je t'aiderais à te sortir de cette impasse... Je réfléchis un moment et repris : Et en cas ou si cela arrive, si tu me parles. Je suis sous secret professionnel, rien ne sera mis au grand jour. Donc quoi qu'il arrive, je serais toujours à tes côtés, malgré tout ce qu'on pourra dire. Tu es sous une autorité que tu ne peux pas échapper pour l'instant, les vrais fautifs sont eux, tu es d'un côté sous une menace... Donc si quelque chose arrive, je t'aiderai même si je voulais que cela n'arrive pas... Je ne pense pas pouvoir t'empêcher d'arriver a se point, mais je peux, je le ferais. Non ! Je le ferais !
En lui faisant un clin d'œil. Il est vrai que cela me faisait peur, mais contre la mafia... Qui pourrais désobéir sérieusement ? Surtout qu'il ne pouvait pas s'échapper, ni fuir sous peine de... Au bout d'un moment, je repris 

- Si quoi que ce sois arrive, vient me parlé. Je trouverais peut-être un moyen de te tiré de la. Ne perd pas espoir quoi qu'il arrive... Je serais toujours là. D'accord ?

Je lui mis une petit tape dans le dos et lui souris.



Dernière édition par Celeste Shylande le Mar 2 Aoû - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Sam 30 Juil - 19:36





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

Je l’entendis étouffer un petit sanglot mais je ne la vis pas pleurer. Pour moi, il était hors de question que je sorte ma tête de mon « barrage », aussi maigre soit-il ? Du moins, pas tant qu’elle ne m’aurait pas répondu. Bien entendu elle ne tarda pas à le faire, ce qui était loin de m’étonner venant d’elle. Elle acceptait sans problème d’être une tête de mule bornée même quand il était plus sage de changer d’avis et elle me promit de m’aider à porter mon fardeau sans jamais céder. D’une certaine manière, cela me faisait vraiment plaisir, mais à cela se mêlait une peur lancinante qui me poussait à vouloir la repousser la plus possible, lui parler le moins possible de mes activités. J’étais vraiment faible…

- Si tu veux me parler de quoi que ce soit, je t'écoute. Et surtout commande ce qui te plairas, je t'offre le repas aujourd'hui, profites-en !

Sur ce, elle se leva et vint me caresser la tête le temps de deux secondes avant d’aller se rassoir. Je profitai qu’elle soit dos à moi pour séparer ma main de mon visage et la regarder. Je ne comprenais pas d’où lui venaient cette force et cette attitude sûre d’elle. C’était presque inenvisageable ! Et pourtant cette attitude se trouvait en ce bout de femme qui ne ma lâchait pas depuis que nous étions gosses. Je pris le temps de soupirer doucement comme pour lui dire que je capitulais et pris le menu pour regarder ce qu’on proposait en ce restaurant. Très sincèrement, je n’avais pratiquement pas faim à cause du féroce petit déjeuner que j’avais pris le matin. Mais je ne voulais pas froisser mon amie qui désirait réellement avancer avec moi à ses côtés. Comment réagirait-elle le jour où je tuerais quelqu’un ? Et s’il s’agissait d’une personne qu’elle connaissait ? Toutes ces questions me rendaient tout de même malade…
Après quelques minutes, une serveuse vint prendre notre commande. Je pris un simple plat avec une viande pas trop énorme avec des pâtes. Ce sont les seuls mots que je prononçai avant et pendant le repas, laissant mon amie me raconter ses aventures. Certainement voulait-elle instaurer une bonne ambiance pour me mettre à l’aise, mais mes pensées étaient bien trop tournées vers les drames que je voyais arriver à des kilomètres. Ce n’est donc que lorsque nous repartîmes vers l’université que je pris enfin la parole :

- Très sérieusement, Celeste, serais-tu capable de rester à mes côtés si je venais à tuer quelqu’un ? Même s’il s’agit d’une connaissance à toi ? Genre… un élève d’ici, un professeur, un ami ou autre ?


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mar 2 Aoû - 23:14

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue

Je l'entendis soupirer, c'était devenue une habitude chez lui encore plus maintenant, il faut croire enfin cela ne me dérangeait pas vraiment... Je reconnaissais au fond ce jeune homme qui m'avait repoussé à l'époque, ça me rendait... Heureuse d'un côté, mais triste. Que lui était-il arrivé entre-temps, pour moi, c'était la « Grande » question. Je le vit commander un simple plats alors que moi je me faisais un petit plaisir. Une grande assiette de frite avec un bon morceau de rôti avec de la crème fraîche et pour dessert une pêche melba.
Vu qu'il ne parlait pas trop, je lui racontais quelques aventures qui s'étaient passées par ici. Histoire de pas laisser l’ambiance tomber dans le silence total.

- La dernière fois, j'ai même failli récupéré un bébé kangourou, il s’était perdu le pauvre. Tu imagines, un kangourou. C’était la première fois que j'en voyais à l'époque, ça m'avait drôlement surprise.

J'essayais d'installer une atmosphère sympathique, ça faisait longtemps que nous n'avions pas parlé. Ça le débloquerait peut-être, j'aurais bien voulu parler de mon passé, mais ça aurait surement inquiété ou surprit Ryan. Le repas finis, j'allais payer l'addition, chose promise, chose dût ; comme on dit si bien. Même si Ryan n'avait pas parlé, ça me faisait plaisir de le revoir. Carte, il était redevenu comme avant, mais au moins, je l'avais retrouvé et ça me faisait drôlement chaud au cœur.

Sur le chemin de l'université, Ryan prit la parole :

- Très sérieusement, Celeste, serais-tu capable de rester à mes côtés si je venais à tuer quelqu’un ? Même s’il s’agit d’une connaissance à toi ? Genre… Un élève d’ici, un professeur, un ami ou autre ?

Cela ne me surprit même pas, enfin si... Mais dans le sens que je croyais qu'il l'avait déjà fait. Que c'était le pourquoi qu'il me fuyait, je ne sais pas si c'était cette phrase ou autre, mais je lâchai un petit rire nerveux et dit :

- Sérieusement, au vu de ton comportement. J'aurais pu croire que tu l'aurais fait, mais t'a question me prouve le contraire. Si tu l'avais fait, je t'en aurais point voulu... J'aurais étai triste que tu ais une vision d'horreur telle que celle-ci sur les mains. Sache que s'il arrive quelque chose, je serais quand même là... Ce n'est pas t'a faute, tu n'as pas vraiment le choix. Mais si je peux empêcher, je le ferais autrement, je t'aiderais à te sortir de cette impasse... Je réfléchis un moment et repris : Et en cas ou si cela arrive, si tu me parles. Je suis sous secret professionnel, rien ne sera mis au grand jour. Donc quoi qu'il arrive, je serais toujours à tes côtés, malgré tout ce qu'on pourra dire. Tu es sous une autorité que tu ne peux pas échapper pour l'instant, les vrais fautifs sont eux, tu es d'un côté sous une menace... Donc si quelque chose arrive, je t'aiderai même si je voulais que cela n'arrive pas... Je ne pense pas pouvoir t'empêcher d'arriver a se point, mais je peux, je le ferais. Non ! Je le ferais !
En lui faisant un clin d'œil. Il est vrai que cela me faisait peur, mais contre la mafia... Qui pourrais désobéir sérieusement ? Surtout qu'il ne pouvait pas s'échapper, ni fuir sous peine de... Au bout d'un moment, je repris 

- Si quoi que ce sois arrive, vient me parlé. Je trouverais peut-être un moyen de te tiré de la. Ne perd pas espoir quoi qu'il arrive... Je serais toujours là. D'accord ?

Je lui mis une petit tape dans le dos et lui souris.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 3 Aoû - 17:12





Retrouvailles inattendues

Feat Celeste Shylande

Ce fut assez étrange de ne pas entendre de la peur ou de l’indignation dont j’avais eu l’habitude par les adultes qui avaient réussi à me tirer les vers du nez d’une façon ou d’une autre. Pour eux, il avait été simple de considérer mon impuissance contre la famille comme de la peur ou du manque de courage. Sinon, il m’était aussi voir une personne qui pensait que j’exagérais. Cela m’avait tellement fait de mal et de peine que j’avais finis par ne plus parler à part pour ce qui était le strict minimum. Malheureusement, cela n’avait apparemment pas fonctionné pour certaines personnes, un peu comme cette fille répondant au nom de Lola. Mais Celeste, elle, parut comme soulagée en comprenant que je n’avais pas encore fait cet acte horrible que je redoutais. Elle tenta de me rassurer en me déclarant que même si cela avait été le contraire elle aurait tout fait pour m’aider. Par la suite, elle ajouta qu’elle était tenue au secret professionnel et que cela lui donnait l’interdiction de me dénonçait bien que je devienne un hors la loi. Elle comprenait assez bien que j’étais pieds et poings liés et cela me fit un bien fou. Mais j’étais inquiet de savoir qu’elle voulait absolument me tirer de ça. Comment le pourrait-elle ? La famille Rosebury avait bien trop de pouvoir, surtout ici. Doucement, je la remerciai sans savoir si elle m’entendrait ou non.

Nous marchâmes ensuite pendant un moment. Je me rendis compte qu’elle n’avait pas vraiment répondu à ma question. Et s’il s’agissait d’un de ses amis… ou même de son père, pourrait-elle vraiment me pardonner ? Après tout, malgré toute sa volonté, elle restait un être humain et il serait normal qu’elle me haïsse pour un geste aussi ignoble. Et ce, même si j’étais enchaîné depuis ma naissance. Et si… c’était elle que je devais alors tuer ?! Cette idée me glaça le sang, mais je ne pus y penser plus puisque mon amie continua :

- Si quoi que ce soit arrive, vient me parler. Je trouverais peut-être un moyen de te tirer de là. Ne perds pas espoir quoi qu'il arrive... Je serais toujours là. D'accord ?

Sur ces mots, elle me donna une tape sur le dos en souriant. On ne pouvait pas lui enlever le fait qu’elle était sacrément joviale et pipelette. Une fois lancée il était sacrément difficile de l’arrêter. Mais il semblait qu’il fallait que je m’accroche à cet espoir qu’elle m’offrait. De toute façon, il semblait qu’il s’agissait de mon seul soutien mis à part ceux des personnes qui ne comprenaient pas très bien la situation. En y pensant, je demandai à mon amie :

- C’est bien beau ça, mais comment dois-je appréhender le monde dans ces conditions ? Je ne peux pas m’attacher à qui que ce soit à cause du risque qu’on devienne ma prochaine cible. Je ne suis jamais prévenue en avance du travail qu’on va me donner…

Par exemple, Lola et Lilly, comment pouvais-je créer un lien avec ces deux jeunes femmes, devenir leur ami ou même m’ouvrir sans savoir si elles seraient un jour les proies de la famille ?


Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mar 9 Aoû - 14:30

Feat Ryan Rosebury
Retrouvaille inattendue

Au bout d'un moment, Ryan me dit :

- C’est bien beau ça, mais comment dois-je appréhender le monde dans ces conditions ? Je ne peux pas m’attacher à qui que ce soit à cause du risque qu’on devienne ma prochaine cible. Je ne suis jamais prévenue en avance du travail qu’on va me donner…

C'était une très bonne question. Il est normal qu'il veuille installer une certaine stabilité dans sa vie, connaître des gens, pouvoir communiquer sans avoir peur, sans que les personnes qu'ils pourraient commencer à se lier meurent. Je réfléchissais levant les yeux au ciel, la réponse ne viendrait pas comme ça, mais je devais au moins lui donner une réponse rassurante, après un petit moment de réflexion, je lui dis sur un ton jovial :

- On ne peut pas prévoir certes, qui seras t'a prochaine cible, mais les personnes qui ne perturbent pas ton travail non aucune raison d'être pris pour cible. Dans le passé, je fus la cible, car mon père à fait son travail, mais les autres à qui tu parlais un peu non rien eu... Tu peux te lier, tu peux parler avec les personnes, rien ne t'empêche réellement sauf peut-être les fouineuses dans mon genre. En lui faisant un clin d’œil. Mais contrairement à ce que tu pourrais penser, les risques ne me font pas peu. Je suis une tête de mule, bornée et folle... Même étant une cible, j'ai survécu. En lui faisant un sourire. Je n'ai pas de solution toute prête, mais je peux te dire une chose, je trouverais une solution. Tu t'es fait des amis ? C'est la raison pour laquelle tu me pose la question ? Dans ce cas n'hésite pas, fonce et n'est pas peur. La mafia à beau être des méchants, mais ils s'en prennent seulement au gêneur.

Pendant un instant, je m'arrêtais de parler, nous étions arrivées au portail. Je regardais à droite et à gauche pour voir si quelqu'un de gênant, nous observais. Personne à première vue, cela me soulageait d'un côté, ça éviterait d'avoir certains soucis les premiers jours de nos retrouvailles.
Puis je repris d'un ton jovial :

-Tu veux retourner en cour ou venir dans mon bureau pour parler ? Je pourrais te fournir un mot en cas ou. C'est à ton choix, je ne te forcerais pas pour une fois. En rigolant. Je réfléchirais à plus amplement à la question que tu m'as posée et ne t’inquiète pas, je ferais rien de dangereux.

J'attendais sa réponse, lui qui avait réussi à briser la glace une fois, arrivera-t-il encore une fois à le faire ? J'étais un peu inquiète par rapport à ce qui pourrait arriver dans son futur... La mort est quelque chose de dur à vivre... Surtout un meurtre. Comment réagirait-il après cela ? Est-ce qu'il réussirait à s'en sortir malgré mon aide ? À reprendre une vie normale ? À ce moment-là, je me mordis la lèvre. Malgré mon enthousiasme, je me demandais si j'étais capable de le faire au fond... De le sauver, car je ne voulais pas le perdre à nouveau, je tenais à lui énormément et à cette pensée mon cœur était à nouveau lourd... Pourquoi ? Je n'avais jamais senti ça, ce sentiment étrange qui me pesait sur la conscience...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   Mer 10 Aoû - 14:16

Retrouvailles inattendues
Feat Celeste Shylande
En posant cette question, je pensais à ma rencontre avec Lola et la menace qui en avait résulté. Je ne tenais pas à être « puni » par la famille et encore moins avoir des problèmes avec mon lien familial que je n’avais pas choisi. Pourtant, lorsque nous avions discuté dans le parc, j’aurais bien voulu m’ouvrir un peu plus, me faire une amie et alliée… Ce moment de réflexion qu’elle prit fut judicieux, mais peu agréable pour moi. J’accueillis donc ses propos avec plus de réticence qu’autre chose :

- On ne peut pas prévoir certes, qui seras t'a prochaine cible, mais les personnes qui ne perturbent pas ton travail non aucune raison d'être pris pour cible. Dans le passé, je fus la cible, car mon père a fait son travail, mais les autres à qui tu parlais un peu n’ont rien eu... Tu peux te lier, tu peux parler avec les personnes, rien ne t'empêche réellement sauf peut-être les fouineuses dans mon genre.

Je n’étais pas vraiment d’accord avec elle puisque Lola n’avait aucun lien apparent avec une quelconque famille mafieuse, et bien qu’elle soit fouineuse rien n’avait été fait pour que les Rosebury s’en prennent à elle. Pourtant, elle avait été clairement en danger et son grand-père disait la même chose. De plus, parler aux autres signifiait briser la glace. Que se passerait-il si je venais à me détruire à cause de mon travail ? Mes réflexions me menèrent aux différentes situations qui m’empêchèrent d’écouter mon amie avant qu’elle ne me commence à me poser des questions :

- Tu t'es fait des amis ? C'est la raison pour laquelle tu me pose la question ? Dans ce cas n'hésite pas, fonce et n'est pas peur. La mafia a beau être des méchants, mais ils s'en prennent seulement au gêneur.

- Si seulement tu savais… parvins-je à murmurer avant que nous ne parvenions au portail.

-Tu veux retourner en cours ou venir dans mon bureau pour parler ? Je pourrais te fournir un mot en cas où. C'est à ton choix, je ne te forcerais pas pour une fois. Je réfléchirais à plus amplement à la question que tu m'as posée et ne t’inquiète pas, je ferais rien de dangereux.

Elle avait dit cela après avoir vérifié que nous étions seuls. Nous n’étions que nous deux et, comme autrefois, elle était prête à tout pour me permettre d’avoir une vie normale. Mais, au final, y avais-je seulement le droit ? J’étais né au sein de cette famille. J’étais entraîné pour mon travail. Qu’est-ce qui me donnait le droit de faire autrement ? Ne voyait-elle pas les chaînes qui entravaient mes mouvements comme mes volontés ? Finalement, je retins un sourire et je posai une main sur le haut de son crâne. Et, d’une voix neutre, je lui répondis :

- Je savais que tu étais une pipelette, mais je ne pensais pas que tu le serais toujours autant… J’vais rentrer à la pension.

Pour ne pas lui laisser le temps de me retenir, et pour ne pas trop m’ouvrir à elle, je partis directement. Je ne voulais pas la mettre plus en danger qu’au départ et je ne voulais pas la mêler à la famille. Elle pensait que pour moi il serait bien que je me fasses des amis, que je ne m’isole pas… mais je ne voyais pas ça comme étant possible. Non. Je ne pouvais pas faire subir à quiconque la noirceur de mon monde !
Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvaille inattendue pv Ryan Rosebury
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Retrouvaille inattendue - Kian && Alyssa
» Bryan Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un peu de paperasse :: ➺ Les archives :: Anciens RPs-
Sauter vers: