AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la pension ¤ Ryan ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Mar 27 Sep - 22:24

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

Je me demandais bien ce que pouvait faire Ryan. Il avait l'intention de me rejoindre ou pas ? Jenny s'inquiétait du comportement de Philip mais elle ne m'avait pas parlé de Ryan... bah de toute façon, elle m'oubliait souvent quand elle devait s'occuper de moi alors si jamais Ryan lui a laissé un message (oral ou écrit) pour moi, elle avait sûrement oublié de m'en parler. Je soupirais tout en faisait les cent pas avant de me décider à quitter ma chambre.

Voyons voir... où pouvais-je chercher Ryan ? Ma canne blanche ne me servirait certes pas à le retrouver mais je l'emmenais avec moi pour guider mes pas. Pourquoi ne pas essayer le salon ? C'était un endroit assez calme en général. Je longeais le couloir et empruntant l'escalier, je me rendis au rez-de-chaussée. Si ma mémoire était bonne, le salon commun s'y trouvait. Je cherchais ensuite une poignée de porte avant d'ouvrir et une bonne odeur de nourriture arriva jusqu'à mes narines. Ce n'était pas la cuisine que je cherchais... je fis une nouvelle tentative, ouvrant doucement une seconde porte. Je m'avançais dans la pièce, heurtant au passage quelque chose... bah tiens, un fauteuil. Qui dit fauteuil dit salon donc j'étais enfin arrivée dans le salon. Comment j'allais retrouver Ryan, si jamais il s'y trouvait ? Il suffisait de lui signaler ma présence mais je pouvais bien essayer de l'atteindre sans avoir à l'appeler. Je passais donc derrière le fameux fauteuil, frôlais le canapé et... bah tiens, j'étais devant la cheminée. Je longeais le mur, le touchant de ma main gauche pour me situer un peu par rapport à la pièce lorsque je me cognais contre quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Ce n'était pas la première fois que je me prenais un poteau, un arbre ou bien un être humain mais en me rattrapant de justesse pour ne pas tomber, je sentis l'odeur de Ryan.

- Ryan ! J'espère que c'est bien toi. Il ne t'a rien fait l'autre type ?


Il allait bien comprendre de qui je parlais et sans attendre sa réponse, je lâchais ma canne afin de pouvoir le toucher. D'abord ses mains puis son visage. Je ne sentis aucun liquide poisseux donc il n'était pas blessé. Je poussais un soupir de soulagement. Je ne cherchais même pas à lui poser des questions sur l'homme en question ni sur ce qu'il s'était passé lorsque nous nous étions séparés. Cela ne me regardait pas vraiment. Je préférais que les gens que je côtoyais se confient à moi plutôt que de les faire parler, c'était aussi simple que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Mer 28 Sep - 17:13

Retour à la pension
Feat Lilly Rose
Je ne sais pas combien de temps j’attendis, mais étant logé ici cela ne me dérangea pas vraiment. De plus, le salon dans lequel je m’étais posé était d’un calme hors du commun. Il y avait deux… non, trois explications à cela :
1. personne ne connaissait les règles concernant cette salle et n’osait donc y aller ou n’avait de réel intérêt à s’installer ici
2. personne n’était là pour l’occuper
3. personne ne l’avait remarquée
… que des explications totalement débiles en soi. Si le monde était aussi morne, alors ma vie n’était peut-être pas aussi misérable que ça. Enfin, pour le moment. Bien que morne, la vie des autres étudiants ou pensionnaires ne devait pas être si noire que ça vu qu’ils n’avaient certainement pas des futurs meurtres qui se planifiaient. La mise en garde du parrain sonnait pour moi comme un compte à rebours. Ce n’était plus qu’une question d’heures ou de jours avant que l’épée de Damoclès que j’étais ne s’abatte sur quelqu’un. Que du bonheur !

Pendant que je pensais à cela, la porte s’ouvrit sur une silhouette que je connaissais : Lilly. Comme elle ne parla pas au début, semblant vouloir me trouver par elle-même, je la laissai faire en l’observant. Avançant tout droit, elle commença par heurter un fauteuil. Face à moi, je la vis longer les meubles pour trouver la cheminée. Et, comme si elle avait compris comment je fonctionnais, elle se mit à longer le mur. Lentement, elle avança jusqu’à me heurter comme elle l’avait fait plus tôt dans la journée et deux minutes auparavant sur le fauteuil. Sérieusement, j’avais vu des aveugles utiliser leur canne blanche avec beaucoup plus d’adresse. En tous les cas, elle était bien meilleure pour reconnaître les gens que pour se déplacer puisqu’elle m’appela et me demanda si l’autre chien de garde de la famille ne m’avait pas de mal. Et, comme pour vérifier par elle-même, elle lâcha sa canne qui tomba au sol et se mit à toucher mes mains puis mon visage. Je ne bronchai pas, retenant un soupir d’exaspération lorsqu’elle en fit un de soulagement. Mon agacement, bien que léger, se fit entendre quand je pris enfin la parole :

- A quoi bon me poser des questions si c’est pour vérifier les choses par toi-même ? T’es pas logique. Puis j’ai jamais vu un aveugle se déplaçant aussi mal que toi. Tu es sûre que tu ne vois rien depuis ta naissance ? Ou c’est ta baguette qui est trop nouvelle pour toi ?

Oui, bon. La délicatesse n’était déjà pas mon fort, mais là j’en avais vraiment ma claque de prendre des gants. Surtout après la scène qu’elle m’avait faite plus tôt. En y repensant j’ajoutai :

- J’espère que maintenant tu comprends que ce n’était pas de la comédie mais que je cherchais juste à te protéger. Une autre personne avant toi a tenté de me faire parler et tout ce qu’on a réussi à récolter c’est des menaces de la famille. Alors, mademoiselle je saute aux conclusions en ramenant tout à elle, quel effet ça fait de savoir que tu aurais pu voir tes jours se terminer sur un coup de tête ?
Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Jeu 29 Sep - 16:25

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

Je n'avais pas vraiment imaginé ce genre de scène, même si quelque part, je méritais toute cette colère. Je me contentais de répondre aux paroles de Ryan :

- Peut-être pour vérifier si tu me dis la vérité ou pas. Tu pourrais me mentir pour éviter que je m'inquiète. J'ai bien le droit d'être maladroite, non ?


S'il connaissait des aveugles plus adroit(e)s que moi, il n'avait qu'à les rejoindre. Je ne le forçais pas vraiment à me tenir compagnie. Je reculais de quelques pas tout en l'écoutant. Décidément, j'étais vraiment un problème pour lui. Je ne m'étais même pas rendue compte que j'en avais trop demandé sur son sujet...

- Une autre personne a tenté de te faire parler ? Je ne t'ai pas fait subir un interrogatoire, si ? Je m'en souviendrais. Qu'est-ce que tu entends par "Mes jours se terminer sur un coup de tête" ?


Je ne le comprenais plus très bien... mais s'il devait m'arriver quelque chose, j'aurais aimé recouvrer la vue avant, histoire de découvrir le monde de mes propres yeux. Bah tiens, et pourquoi ne pas l'énerver un peu plus avec ça ?

- Dois-je te remercier si je suis encore en vie ? Qu'est-ce que j'en sais que mes jours peuvent être comptés, vu que Monsieur garde tout pour lui ? Je ne suis pas voyante. D'ailleurs, si tu veux connaître mes dernières volontés, j'aimerais être opérée pour ne plus être aveugle.


Je me baissais ensuite pour récupérer ma canne blanche avant de chercher un endroit où m'asseoir, comme le canapé que je venais d'heurter par exemple. Ryan était libre de partir, je n'avais plus envie de lui parler. J'aurais pu quitter le salon, comme j'avais quitté la boulangerie mais non. Je ne voulais pas écouter un énième sermon. La porte du salon s'ouvrit soudainement et la voix de Jenny s'éleva. Elle s'excusa auprès de Ryan, parce qu'elle avait oublié de me dire qu'il m'attendait. J'eus un haussement d'épaules, habituée à ses oublis. Je ne savais même pas si elle avait remarqué ma présence. Elle ne s'attarda pas et repartie sûrement d'où elle venait, refermant la porte sur elle. Je demeurais silencieuse. Je pourrais peut-être retenter de faire la paix avec Philip mais il allait encore m'envoyer paître. C'est fou ce que les mecs pouvaient être compliqués...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Jeu 29 Sep - 17:23

Retour à la pension
Feat Lilly Rose
Face à ce que je lui avais dit, Lilly me répondit simplement qu’elle avait le droit d’être maladroite après avoir émis la possibilité que j’aurais pu mentir pour ne pas l’inquiéter. Malheureusement pour elle, ses paroles n’eurent pour effet que me faire croire qu’elle ne me faisait pas confiance. D’une certaine façon, cela voulait dire qu’elle voyait en moi une gentille personne, mais ce n’était pas ce qui me ferait sauter de joie. Cela me donnait encore plus de tiraillements puisqu’on me demandait de devenir un assassin alors que j’étais « gentil ». Comment étais-je sensé me sentir face à ça ?! Certainement pas « bien ». Puis, alors que j’en rajoutai une couche avec tout de même bien plus de sérieux, elle recula de quelques pas avant de me parler non-stop :

- Une autre personne a tenté de te faire parler ? Je ne t'ai pas fait subir un interrogatoire, si ? Je m'en souviendrais. Qu'est-ce que tu entends par "Mes jours se terminer sur un coup de tête" ?

Non mais qu’est-ce qui me retenait de lui rappeler qu’elle avait été insupportable en prenant la plupart de mes paroles de travers ?! D’ailleurs, je le lui avais signifié, d’une certaine façon. Elle n’avait pas dû l’apprécier puisqu’elle ajouta amèrement :

- Dois-je te remercier si je suis encore en vie ? Qu'est-ce que j'en sais que mes jours peuvent être comptés, vu que Monsieur garde tout pour lui ? Je ne suis pas voyante. D'ailleurs, si tu veux connaître mes dernières volontés, j'aimerais être opérée pour ne plus être aveugle.

Mes poings serrés très fort, la tête baissée, je me retins de lui répondre sur un coup de tête. Pendant que je prenais le temps de me calmer, elle reprit sa canne et alla s’installer sur le canapé. Puis, Jenny arriva pour s’excuser auprès de moi pour un oubli qui était donc la cause du retard de la jeune femme que j’avais envie de plaquer contre un mur. Je ne lui répondis rien et préférai même ne pas le regarder pour qu’elle ne découvre rien sur mon caractère finalement pas si glacial que ça. Pour le moment je faisais plus penser à un volcan près à exploser. Mais je doutais qu’elle en ait tenu compte puisqu’elle partit en refermant la porte derrière elle. Tentant désespérément de ne pas élever la voix, ce qui me fit parler avec froideur et distance, je lui répondis enfin :

- Je ne te demanderais jamais de me remercier. Quoi que je fasse, je mettrais toujours mon entourage en danger parce que je suis une personne qui doit rester dans l’ombre. Le fait que tu es pris mes mises en garde ou même que tu me dises d’aller voir d’autres personnes plus douées que toi me donnent réellement envie de te secouer pour te dire que tu n’es pas une victime. Tu prends tout mal, tant pis pour toi en fait. Je garde tout pour moi, mais tu crois que je le fais par plaisir ? La dernière personne à avoir enquêté sur moi a disparu de ma vie aussitôt. Je ne sais pas ce qu’elle est devenue. Alors, dis-moi…

Tout en parlant, je m’étais approché lentement d’elle au point que, maintenant, je me penchai sur elle, la plaquant contre le dossier. Nos visages étaient très proches quand je lui demandai sur le même ton :

- Aurais-je dû tout te dire et mettre ta vie en péril, ou voudrais-tu un jour pouvoir voir des choses que tu trouveras merveilleuses ? Je ne ferais rien qui mette ta vie en danger… pas si je n’en reçois pas l’ordre de la famille, fis-je en me relevant sans la laisser répondre. Si je peux noircir le moins possible le monde que je vois, je le ferais. Mais je ne peux pas briser les chaînes qui me lient à la famille.

Je doutais d’avoir été clair, mais au moins j’avais dit des choses qui lui feraient peut-être enfin comprendre que je n’avais rien contre elle. Quoi que je ne pus m’empêcher de conclure ainsi, un peu plus chaudement tout en m’éloignant un peu d’elle :

- Si j’étais libre de faire ce que voulais, si j’avais des passions ou de l’argent, je t’aurais fait découvrir le monde à mes côtés, en tant qu’ami. Mais… je porte trop de noirceur pour te donner tout ça.
Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Ven 18 Nov - 18:43

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

Comme je ne désirais plus parler à Ryan pour le moment, j'écoutais ses propos. De toute manière, il ne me laissait pas en placer une et je crois que je l'avais énervé. Je clignais des yeux à un certain moment. Une personne avait disparue de sa vie après avoir enquêté sur lui ? Je ne me permettrait pas de prendre la parole pour lui demander qui était cette fameuse personne. Il devait être proche d'elle mais cela ne me regardait pas. Pour ce qui était de voir des choses merveilleuses... je pouvais toujours rêver. Personne n'allait me payer cette maudite opération. Je ne fis aucune remarque sur le sujet, ce n'était pas la peine.

Pourquoi ne pouvait-il donc pas briser les chaînes qui le liait à sa famille ? Il était majeur, non ? Je n'y connaissais rien en matière de mafia après tout...

Je l'avais senti se rapprocher de moi, puis s'éloigner. J'esquissais un sourire. Son dernier flot de paroles... je n'y croyais pas vraiment. Enfin, même s'il portait de la noirceur, je n'allais pas le lâcher pour autant. Je ne voyais pas pourquoi sa famille chercherait à me faire du mal si je devenais son amie. Il avait bien le droit d'en avoir, non ? Tant qu'on ignorait ce qu'il était... les adultes me semblait bien compliqués.

Je laissais le silence s'installer pendant quelques minutes avant de prendre la parole :

- Je m'excuse d'avoir été aussi injuste avec toi et aussi pour les méchancetés que je t'ai dites.


Il y avait aussi une dernière chose que je souhaitais lui dire :

- Tu dis que tu ne me demanderas jamais de te remercier, mais moi, je tiens à te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi jusqu'à maintenant.


Peut-être qu'il allait encore se fâcher, si jamais je lui disais aussi que je voulais quand même rester en sa compagnie... mais je me moquais bien de sa famille. J'avais le droit d'être son amie.

- Ta famille n'est pas très juste avec toi. Pourquoi tu ne pourrais pas avoir d'amis ? Tant qu'on ignore certaines de tes activités, c'est bon, non ? C'est un peu trop tard pour moi, mais je veux prendre le risque d'être ton amie. Je n'ai pas envie de t'abandonner.


N'était-ce pas l'effet que ça devrait lui faire ? Il ne se sentait pas délaissé à chaque fois qu'il rejetait les personnes qui voulaient être amies avec lui ? Ce n'était vraiment pas juste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Dim 20 Nov - 16:29

Retour à la pension
Feat Lilly Rose
Pendant un moment je crus que je l’avais effrayée ou qu’elle n’allait plus du tout me parler. Je commençai donc à penser que je ferais mieux de partir pour la laisser seule quand elle se décida enfin à briser le silence :

- Je m'excuse d'avoir été aussi injuste avec toi et aussi pour les méchancetés que je t'ai dites.

Finalement, pour entendre ça, j’avais certainement bien fait d’être patient. Je ne répondis cependant pas. Il n’y avait rien à dire. Ses excuses n’effaçaient pas ses paroles et tout ce que je souhaitais c’est qu’elle ne recommence pas. Qu’elle comprenne que ses dires ne feraient rien pour me garder si, vraiment, c’est ce qu’elle voulait. Personnellement, avoir des amis, je ne demandais pas mieux ! Être un gamin normal, penser à l’avenir que je voulais, développer mon réseau de connaissance et… ne pas avoir à tuer. C’était tout ce que je demandais et tout ce qu’on me refusait. Dire que certaines personnes auraient tout donné pour être à ma place… Je ne comprenais pas du tout ce qu’ils m’enviaient.

- Tu dis que tu ne me demanderas jamais de te remercier, mais moi, je tiens à te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi jusqu'à maintenant.


Si elle y tenait… Bien qu’elle ne le vît pas, je haussai les épaules. Pour moi, je n’avais rien fait de spécial pour mériter des remerciements. Au contraire, je l’avais mise en danger.

- Ta famille n'est pas très juste avec toi. Pourquoi tu ne pourrais pas avoir d'amis ? Tant qu'on ignore certaines de tes activités, c'est bon, non ? C'est un peu trop tard pour moi, mais je veux prendre le risque d'être ton amie. Je n'ai pas envie de t'abandonner.

Sachant pertinemment qu’elle ne saurait pas interpréter mon silence, je ne savais pas comment lui répondre. Je savais ce qui atténuerait sa curiosité mais pas sans conséquence si j’étais surveillé. Je serrai les poings tant j’en avais marre de ma situation et qu’on ne veuille pas comprendre quand je disais « non ». Plus elle insistait et plus j’étais blessé. Pouvais-je lui dire pour qu’elle comprenne ma situation ? Bien entendu, le parrain m’avait ouvertement dit que je pouvais vivre comme tout le monde du moment que je restais disponible pour mon travail et que je ne révélais pas ce que j’étais réellement. Mais… des amis n’était-ce pas comme l’avait été Celeste ? Une personne s’inquiétant pour moi dès que quelque chose n’allait pas. Quelqu’un comme Lilly ou Lola qui se ficheraient de ce que je suis ou s’en soucieraient au point de chercher un moyen que j’ai ma liberté. Mais n’était-ce pas plus ? Je me sentais comme pris au piège. Du coup je soupirai pour répondre comme si je capitulais :

- Fais comme tu veux… Mais ne pose plus de questions sur moi ou ma famille, OK ?

Bah tient. Comme si elle n’allait pas le faire… Enfin, on n’était pas à l’abri d’une surprise. Pour ma part, je sentais que j’allais me briser. Il y avait le fait que j’allais avoir un travail bientôt, sans aucun doute, mais aussi que j’allais sans doute perdre des personnes qui seraient entrées dans ma vie de la plus douce des façons. J’allais souffrir de beaucoup de façons, me briser. Comment était-il seulement possible que je supporte le fait d’avoir des amis dans ces conditions ?
Code par Rin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Dim 20 Nov - 17:46

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

Je ne savais pas trop comment prendre le silence de Ryan à mes paroles... ça pouvait être une bonne chose comme une mauvaise chose. J'attendis donc patiemment qu'il parle le premier mais pendant un certain temps, rien ne vint. Il allait finir par me mettre mal à l'aise, surtout si j'avais encore sorti une sottise... mais finalement, il me dit de faire comme je le souhaitais, à condition que je ne lui posais plus de questions ; que ce soit sur lui ou bien sur sa famille. C'était on ne peut plus clair. Il ne s'attendait peut-être pas à ce que je respecte ses conditions et pourtant, j'étais bien décidée à le faire.

- D'accord.


Je me redressais avant de me lever, sans rien heurter cette fois et je fis quelques pas dans la pièce. Je me dégourdissais un peu les jambes tout en réfléchissant. Si Ryan me permettait de rester à ses côtés, j'essaierais de faire attention à mes paroles. Je l'avais déjà blessé plusieurs fois, il ne fallait pas que je recommence. Je m'adossais au mur, ou peut-être à la cheminée du salon avant de demander à Ryan :

- Quelle heure est-il, s'il te plaît ?


Je n'avais aucune idée du moment de la journée ou de la soirée, peut-être était-il temps de se rendre au réfectoire pour un quelconque repas... je ne voulais pas non plus retarder le jeune homme si jamais il avait autre chose à faire. Je me perdis un instant dans mes pensées. Que faire à présent ? Je le saurais dès que Ryan aura répondu à ma question. Quoi que... j'avais bien une chose importante à faire : me réconcilier avec Philip. Je crois que ça allait être compliqué, parce que tout à l'heure, il avait refusé de me voir. Je soupirais. C'est fou ce que les mecs pouvaient être parfois compliqués...

- Je ne sais pas trop si tu as quelque chose de prévu mais moi, je pense que je ferais mieux de parler à Philip. J'ai été odieuse avec lui. Cela ne t'ennuie pas j'espère ?


Je ne comptais pas abandonner Ryan, je devais juste retenter ma chance auprès de Philip pour qu'il ne soit plus fâché contre moi. Il avait juste à patienter un peu ici ou bien... à s'occuper ailleurs le temps que je revienne, en espérant que sa famille n'allait pas avoir besoin de lui juste à ce moment-là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Lun 21 Nov - 18:06



Retour à la pension
Feat Lilly

Loin de se montrer têtue comme deux autres personnes de ma connaissance, dont une qui avait disparu à cause de ça, elle me dit simplement que ce deal lui allait. Un peu éberlué par son attitude, je me contentai de l’observer sans parvenir à dire quoi que ce soit. Quant à elle, elle se leva et fit bien plus attention que plus tôt à ne pas se cogner partout. Est-ce que mes mots l’avaient touchée au point qu’elle veuille se mouvoir plus simplement ? Je n’en avais aucune idée mais je l’espérais. Puis, adossée contre le mur près de la cheminée, elle me demanda l’heure. Silencieux, je sortis mon portable qui, justement, venait de vibrer dans la poche de mon pantalon. Je regardai le message que je venais de recevoir. Puis, comprenant que cela n’avait rien d’urgent, j’écoutai la jeune femme m’expliquer ce qu’elle voulait faire :

- Je ne sais pas trop si tu as quelque chose de prévu mais moi, je pense que je ferais mieux de parler à Philip. J'ai été odieuse avec lui. Cela ne t'ennuie pas j'espère ?

- Il est presque midi, lui répondis-je avant d’enchaîner. Tu sais, je le connais pas ton Philip et je suis mal placé pour donner des conseils pour après une dispute. Mais, ouais, te rattraper ça va être dur je pense… Enfin, je ne connais pas ta relation avec lui.


Sincèrement, je ne savais pas quoi lui dire. Oui, elle avait été odieuse. Oui, elle aurait dû agir avec moi. Après tout il n’avait voulu que la protéger, non ? Après, s’il était trop protecteur il était possible que sa réaction soit justifiée… enfin, qu’à moitié. Les paroles pouvaient blesser mille fois plus que les coups. Cette fois, j’étais expert en la matière. J’avais beau avoir été blessé de multiples fois par la faux de mon père lors de mes entraînements, c’était les mots prononcés à mon encontre ou que j’avais moi-même dit aux autres pour m’isolé qui m’avaient le plus fait de mal. Je ne pensais pas que quiconque le comprendrait aussi bien que moi qui l’avait vécu. Jusqu’alors personne n’avait pensé qu’insister pour devenir mon ami alors que je portai un lourd fardeau m’avait fait du mal. Chaque fois que j’avais dû repousser un(e) potentiel(le) ami(e) j’avais dû m’effacer un peu plus pour ne pas m’effondrer. Je n’étais pas fort. Je n’étais pas inébranlable. Et, j’étais encore moins insensible. L’habit ne fait pas le moine comme il ne faut pas se fier aux apparences. Trop souvent on oubliait ces leçons de la vie…

Par Rin sur Pension Coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Sam 26 Nov - 17:27

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

J'écoutais la réponse de Ryan, comme je lui avais posé une question quelques instants plus tôt. S'il était près de midi, il était temps de se rendre au réfectoire, non ? Je ne pouvais donc pas me réconcilier tout de suite avec Philip.

Bien évidemment, Ryan ne connaissait pas Philip, donc je lui fournis quelques explications :

- Philip est comme un grand frère pour moi mais je le soupçonne d'être amoureux de moi. Il s'occupe de moi depuis que j'ai douze ans. Il a plusieurs rôles en fait... c'est une sorte de guide, chauffeur et même professeur. Enfin, je l'apprécie beaucoup. J'aimerais juste qu'il soit moins possessif avec moi et il n'avait pas à me dire qu'il ne fallait pas te fréquenter ni que je devais me méfier de toi. Je me moque bien que tu sois un Rosebury, un Martin ou autre chose.


Je crois que c'était tout ce qu'il y avait à savoir sur Philip. Toutefois, je précisais autre chose :

- Il en a beaucoup voulu à mon père, qui ne voulait pas d'enfant. Narcisse, tel est le prénom de mon père, est radin. Il ne s'est jamais occupé de moi, ne m'a jamais tenu dans ses bras et bien sûr, il a refusé de me payer l'opération qui me rendrait la vue. Philip a vu rouge lorsqu'il a écoué sans le vouloir une dispute entre mes parents. C'est lui qui m'a emmené en Australie, avec ma mère bien sûr. On a en quelque sorte fuit mon père alors qu'il était parti travailler.


Je venais de raconter une partie de ma vie à Ryan... ça devait bien l'ennuyer mais c'était sorti tout seul... je bredouillais donc de vagues excuses :

- Oh, heu... désolée. Je te déballe ma vie, ce n'est pas vraiment passionnant. Si on allait déjeuner ? J'irais voir Philip plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Rosebury
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 86
Date de naissance : 26/01/1992
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Surnom: Ryan
Âge: 22 ans
Chambre/Appartement: Pension, deuxième étage

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Mar 29 Nov - 23:28



Retour à la pension
Feat Lilly

Je n’étais en rien curieux de ce qui la liait réellement à cet homme. La seule chose qui pouvait un tant soit peu m’intéresser était la façon dont il la traitait. Ainsi, si elle m’avait simplement dit qu’elle le considérait comme un ami cela m’aurait simplement suffi. Cependant, ce ne devait pas être son cas et devait être soucieuse de la véracité des choses qu’elle disait puisqu’elle se mit à me donner des détails que je jugeais inutiles :

- Philip est comme un grand frère pour moi mais je le soupçonne d'être amoureux de moi. Il s'occupe de moi depuis que j'ai douze ans. Il a plusieurs rôles en fait... c'est une sorte de guide, chauffeur et même professeur. Enfin, je l'apprécie beaucoup. J'aimerais juste qu'il soit moins possessif avec moi et il n'avait pas à me dire qu'il ne fallait pas te fréquenter ni que je devais me méfier de toi. Je me moque bien que tu sois un Rosebury, un Martin ou autre chose.

Si seulement elle pouvait voir ma tête. J’étais réellement exaspéré. Sérieusement, il ne fallait pas se préoccuper de moi ! Sans parler qu’il n’avait pas eu tort en affirmant qu’elle ne me connaissait pas réellement. La peur de ce jeune homme, surtout s’il connaissait la famille Rosebury, n’était que légitime et je n’allais certainement pas aller à son encontre pour cela. La seule chose que je pouvais lui reprocher était sa possessivité, mais j’étais bien trop mal placé pour faire des leçons de moral ou reprocher quoi que ce soit à quiconque. Après tout j’allais être amené à faire bien pire que ça.

- Il en a beaucoup voulu à mon père, qui ne voulait pas d'enfant. Narcisse, tel est le prénom de mon père, est radin. Il ne s'est jamais occupé de moi, ne m'a jamais tenu dans ses bras et bien sûr, il a refusé de me payer l'opération qui me rendrait la vue. Philip a vu rouge lorsqu'il a écoué sans le vouloir une dispute entre mes parents. C'est lui qui m'a emmené en Australie, avec ma mère bien sûr. On a en quelque sorte fuit mon père alors qu'il était parti travailler.

J’étais sensé penser quoi de ça ? Bien entendu, j’étais en train de penser à une solution pour elle avec le message que je venais de recevoir, mais je voulais lui faire une surprise. Après tout, si elle ne savait pas de qui ou d’où venait cet argent certainement l’accepterait-elle plus simplement. En tous les cas, c’était une somme que je ne voulais pas. Je préférais nettement un autre genre de récompense. Au moins, là, il fera une heureuse… si elle le voulait bien.

- Oh, heu... désolée. Je te déballe ma vie, ce n'est pas vraiment passionnant. Si on allait déjeuner ? J'irais voir Philip plus tard.

Doucement, je soupirai avant de répondre :

- T’inquiète, c’est pas la fin du monde non plus. Par contre, je pense aller faire un tour dans ma chambre avant de manger quoi que ce soit : le petit déjeuner était assez conséquent et je suis HS.

N’ayant pas dormi de la nuit et ayant vécu de gros stress, il semblait normal que je ne sois pas au top de ma forme. Je n’avais plus qu’à espérer que la jeune femme allait le comprendre sans que j’aie à l’exprimer. C’était encore une source de questions sans fin…

Par Rin sur Pension Coral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Rose
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/04/2014

MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   Lun 13 Fév - 15:59

Spoiler:
 

image en 500-200px
Retour à la pension.
feat Lilly & Ryan

Je devais ennuyer Ryan avec mes propos, enfin mon petit récit sur ma vie puisqu'il ne fit aucun commentaire ; juste un "Ce n'est pas la fin du monde non plus". Il n'avait pas tort mais bon, connaissant Philip, il allait m'en vouloir pendant un long moment. Bah, il fallait bien que j'assume mes sottises.

Lorsque mon compagnon me dit qu'il souhaitait aller dans sa chambre, avant le repas, je n'allais pas le retenir. Il avait sûrement mieux à faire que de me tenir compagnie toute la journée.

- Je m'en doute bien. Je ne vais pas t'embêter plus longtemps avec mes histoires et aller déjeuner. On se verra peut-être plus tard.


De mon côté, après le repas, j'irais voir Philip même s'il refuse encore ma compagnie. Il allait bien finir par m'écouter. J'avais des excuses à lui présenter. Il ne souhaitait peut-être pas les entendre et encore moins entendre ma voix m'enfin... je ne lui laisserais pas le choix cette fois. Je quittais le salon commun, après avoir salué Ryan, des fois que je ne le verrais pas avant demain et je me dirigeais tranquillement vers le réfectoire, sans me cogner. C'était rare mais ça arrivait tout de même de temps à autre. Une fois après avoir poussé la porte du réfectoire, j'entendis des voix, des rires, etc. Quelle ambiance ! Je me joignis aux autres, cela faisait un sacré bout de temps que je n'avais pas parlé à certaines personnes. L'une d'entre elles alla même me chercher un plateau de nourriture alors que je n'avais rien demandé.

Bref. Une heure plus tard, je me rendis dans la chambre de Philip. Comme personne ne répondit lorsque je toquais à la porte, je tentais de l'ouvrir, en vain. Bah, peut-être qu'il était sorti prendre l'air. J'allais dans ma chambre en attendant son retour. Je ne voulais pas manquer le retour du jeune homme, mais peut-être était-il allé chez ma mère... je soupirais. Ce n'était pas aujourd'hui que j'allais m'expliquer avec lui, ni même lui présenter des excuses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la pension ¤ Ryan ♣   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la pension ¤ Ryan ♣
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» Bryan Ryan
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pension Coral :: Rez-de-Chaussée :: ❜ Salon commun-
Sauter vers: