Partagez | 
 

 L'Île Rosebury ○

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenny C. Robinson
Personnel
Personnel
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 10/05/2013

Feuille de personnage
Surnom: Jen'
Âge: 26
Chambre/Appartement: À la pension, au premier étage.

MessageSujet: L'Île Rosebury ○   Ven 11 Mai - 20:57

Pension Makeincount – Folklore et origines

Il était une fois les malheurs de Rosebury

Chapitre I – L’averse puis le soleil
Une île maudite. Une île abandonnée de tous. Une île marquée par ses malheurs. Durant des années de nombreux noms se sont succédé : île de l’Horreur, île Maudite, île de la Mort et cetera. Une réputation sombre qui l’a hantée jusqu'à aujourd'hui. À tel point que personne n’osait s’y rendre et qu’aucun bateau ne voulait naviguer dans ses alentours. Le gouvernement lui-même ne savait quoi en faire, trop certain de la véracité des légendes qui l’entouraient.

Mais quels sombres malheurs se sont abattus sur elle ?

Il y a de cela des décennies une maladie connue sous le nom de Peste traversa les flots pour trouver l’île. Sur son passage elle ravagea toute vie qu’elle rencontra, semant le chaos. Les survivants s’enfuirent pour trouver refuge en des lieux plus sûrs, laissant derrière eux tout ce qu’ils avaient chéri. L’île se trouva alors ôtée de toute vie et laissée dans l’abandon. Seule, hantée par les fantômes passés et les légendes grandissantes. Une île dont personne ne voulait, où l’odeur de la mort semblait régner pour l’éternité. Jusqu'à ce qu’elle vienne…

Bravant la peur et les légendes, une femme arriva sur l’île. Dénommée Milly elle avait dans l’idée de construire un pensionnat sur cette île délaissée par tous. Une idée farfelue, critiquée par certains, mais personne n’alla réellement à son encontre ; après tout le choix lui appartenait. Il ne fallut que quelques années pour que le pensionnat se construise et ouvre enfin ses portes. Mais à la plus grande surprise de sa gérante, les couloirs ne furent habités les premières années que par des crapules. Seuls les renégats étaient envoyés sur l’île, dans l’espoir de leur donner la frousse. Mais Milly ne voulait pas que son pensionnat se transforme en camp de redressement, ce n’était ni son envie ni son dessein. Elle tenta une approche différente, laissant de côté la peur, la violence et la menace usuellement utilisée pour les redresser. Au contraire de toutes ces méthodes inefficaces, Milly s’intéressa à eux, leur accorda du temps et les aida à trouver leur propre voie ; les guidant ainsi vers le droit chemin. Ainsi, la pension recouvra sa nature primaire et de véritables élèves finirent par arriver.

Chapitre II – Deux orphelins
Après une cinquantaine d’années à diriger la pension, Milly - surnommée la vieille chouette au fil des années – commença à se faire âgée ; il lui fallait un successeur digne de confiance. Elle ne pouvait laisser une personne frauduleuse avoir la main sur des années de travail, mais elle n’avait pas non plus de petit-enfant auquel lui confier la suite. C’est alors qu’arrivèrent à sa pension deux orphelins : Jenny C. Robinson et Caled Rosenbach, âgés respectivement de seize et dix-sept ans. À la fois intriguée et intéressée par leur profil particulier, Milly pris la décision de les prendre sous son aile dans l’objectif de les nommer comme ses successeurs. Milly leur apprit tout sur son métier, et ce durant des années pour les préparer à leur futur rôle. Quand vint le jour de son départ, Milly eut un léger pincement au cœur mais elle savait que sa pension serait entre de bonnes mains ; elle avait cependant dans l’idée de venir de temps à autre voir comment cela se passait.

Chapitre III – Le début du déclin
Depuis peu l’île est sous le contrôle de la famille Rosebury qui l’a renommée – non sans orgueil – avec son propre nom. L’arrivée de cette famille riche sembla être le signe d’un renouveau pour l’île dont la situation s’améliorait de jour en jour. Les insulaires étaient au début ravis de la présence de Mr. Rosebury, décrit comme un homme bienveillant et à l’écoute. Mais tout ceci se révéla n’être qu’une façade pour cacher d’étranges magouilles aux yeux des habitants. Dans leur dos Mr. Rosebury installait peu à peu son trafic de drogues et invitait ses hommes à le rejoindre. Lorsque les insulaires s’en rendirent compte il était déjà trop tard, la mafia avait déjà pris possession de toute l’île et la drogue circulait librement. Impuissants, certains quittèrent l’île, les autres décidèrent de continuer leur vie comme avant.

Cependant une guerre intérieure fait rage. Les habitants essayent d’attirer toujours plus de gens à venir sur l’île, mais les mafieux, eux, veulent au contraire les faire fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionmakeitcount.forumactif.com
 
L'Île Rosebury ○
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn W. Rosebury : Roses have thorns they say...
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]
» Elizabeth K. Smith ~ Qui s'y frotte s'y pique (et c'est le cas de le dire) [Fiche Modifié Ok]
» Asher Rosebury *la perte d'une âme*
» ¤ Galerie de Jude Rosebury ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un peu de paperasse :: L'histoire & les règles-
Sauter vers: