AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mer 21 Mai - 10:55

Valmore Joyce
Infos de base :

Feat Vorona Douglanikov - Durarara!!


ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 19 ans ; 8 mai
NATIONALITÉ : Anglaise
SEXE & SEXUALITÉ : Féminin ; Hétéro
GROUPE : Étudiants
CLUB : Club de Danse
ÉTUDES : Études d'Art -particulièrement d'art musical-
ÉTAT CIVIL : Majeure et vacinée
TRAVAIL : Assistante d'un photographe
Infos Complémentaires:
CARACTERE : Adaptation. Voilà le mot qui te caractérise le plus. Tout comme les styles de danses grâce aux quel tu exprimes ton existence, tu passes par divers phase en fonction des gens. Mais tu restes symboliquement la même avec tout le monde, celle qui sourit presque tout le temps. Tu n’es pas méchante, bien au contraire. Calme, on te voit comme tel la plus part du temps. Et c’est bien vrai, rare sont les moments où tu t’énerve. Ton sang-froid va de pair avec. Quel que soit la situation, rien ne peut te faire paniquer. Bien que ce côté de toi n’ai jamais été vraiment mis en pratique.

Tu n’es pas asociale, mais tu as du mal avec les gens que tu ne connais pas. Malgré ta gentillesse avec eux, tu ne sais souvent pas quoi dire. Ton réalisme fait que tu redoute les mauvaises pensées des gens envers toi. Surtout si tu les aime bien. Mais ce même réalisme t’empêche d’être trop naïve avec les gens. Sauf avec Leigh. Tu sais qu’il ne te mentira jamais ou ne te fera du mal. C’est sans doute la seule personne dont tu offres toute ta confiance. C’est ton frère après tout. Tu comptes donc beaucoup sur lui.

Ben tiens, continuons à parler de Leigh. Ton garde du corps personnel. Cette appellation te fait rire, mais c’est parce qu’il te surprotège. Parfois. … Tout le temps. Cela ne te dérange pas, il n’a jamais fait rien de mal que de protéger la petite sœur que tu es. Et tu aimes ça. Au moins quelqu’un se souci de toi, et ce n’est pas n’importe qui. Mais par contre, réciproquement, tu essayes de le protéger du mieux que tu peux. Toi la jeune adulte qui passe son temps à danser, qui essaye de protéger son grand frère. Gamine. Tu sais que c’est enfantin, mais tu n’apprécies pas qu’il y a deux poids deux mesures.

Habituellement tu es calme, certes. Souriante aussi. Mais tu sais t’énerver, et le montrer, surtout. Tu n’es pas violente, mais tu use parfaitement du froid que la colère te donne pour l’utiliser avec tes yeux azur. Ce qui renforce l’aspect du froid. Généralement tu t’énerve que quand on s’en prend aux gens que tu aimes. Logique. Mais par moment tu t’énerve aussi parce que ta patience a aussi ses limites. Par moment tu remplaces ce côté froid par un masque souriant, comme si tu n’étais pas énervée. Ceci dit, ce masque s’exprime avec du sarcasme, de l’ironie et beaucoup de provocation. Tu as toujours été franche, mais tu l’es encore plus quand on te tape sur le système.

Tout étant presque le reflet de ton ainé, tu es tout aussi différente que lui. Pendant que lui se montre narcissique -ce qui a le don de te donner une expression blasé- tu te montres modeste. Trop modeste même. Tu penses toujours que ce que font les autres est mieux que ce que tu fais. Autant dire que ça ne t’aide pas dans tes études. Sauf quand ton garde du corps s’en mêle. Il a toujours été le seul dont son avis compte réellement pour toi.

Autre détail que l’on remarque souvent chez toi. Tu aimes toute les choses sucrée. Tu les adore même. Jusque-là, rien de très anormal, certes. Mais tu te balade toujours avec quelques bonbons en poche. Bien que tu préfères largement les gâteaux. Ironie du sort, tu es du genre à boire du café pour bien te réveiller et te donner assez d’énergie pour la journée. Le sucre a tendance à t’endormir le matin. Enfin, tu as cette impression…
PHYSIQUE : Encore une journée. Une de ses interminables journées que j’aime malgré moi. Tout ça à cause de la danse… J’ouvris rapidement les yeux pour une énième fois depuis que j’ai passé chaque nuit de mon existence. … Bon d’accord, j’arrête de faire mon écrivaine ratée. Je me levais rapidement. Avant de me rasseoir aussitôt à cause d’un vertige. Poussant un soupir qui ne fit pas de bruit, je passais une main rapide dans mes mèches blondes qui encadrait mon visage. Et qui était totalement désordonnés en ce moment. Je tentais donc de les coiffer en attendant que mon vertige décide d’aller dormir pour éviter de m’énerver sur ma chevelure lorsqu’une brosse passerait faire son boulot.

Quelques minutes passent pendant que je laisse mes doigts vagabonder dans la mer couleur or de mes cheveux puis je me lève enfin. J’abordais le joli mètre soixante-douze pour soixante-trois kilogrammes. Autant dire que j’étais un peu grande pour mon âge, et ce qui explique mes vertiges matinaux. Heureusement que Leigh ne sais rien à propos de ça… Tous ces problèmes en vues… Mais cela ne m’empêche pas de presque sautiller jusqu’à la salle d’eau ou je ne me fis pas prier pour me réveiller a coup de jet d’eau tiède en pleine figure. J’en profitais pour regarder mon reflet et surtout les imperfections que je porte depuis longtemps. Je ne peux pas dire que je passais beaucoup de temps à me regarder. Cela serait un mensonge si ses paroles sortaient de ma bouche. Contrairement à d’autre, je ne vais pas jusqu’à aimer mon propre corps.

Pour mes propres yeux bleus, j’ai un corps tout à fait normal, de couleur clair et avec des proportions plutôt généreuse sans que je ne demande quoique ce soit à Dame Nature. M’arrachant de ma contemplation de moi-même, j’éteignis l’eau et je sortais pour finir de me préparer. Arrivant devant l’habituelle glace de cette salle, je regardais mes yeux. Je m’étonnais toujours de cette couleur bleu océan qu’elles avaient, alors que Leigh a une teinte plus foncé. Je me demandais à chaque fois pourquoi. Mais je secouais la tête, laissant mes cheveux mi-longs éclabousser l’objet qui montrait mon reflet.

Enfilant un haut des plus neutres dans sa couleur, je regardais cette imperfection visible qui était sur mon sein gauche. Cette forme. Cette croix. Peu importe combien de fois je la regardais, elle me fascinait par son ironie. Je n’avais jamais été très croyante. Alors quelqu’une croix religieuse foutait sur moi ? Ah ça… Rigolant face à l’ironie de cette croix, je fermais les yeux pour pencher la tête sur les côtés pour ne plus avoir cette impression de blocage au cou avant de m’acharner à la tâche pour démêler mes cheveux qui était maintenant sec grâce au passage de monsieur le sèche-cheveux.

Je me regardais pendant quelques secondes, encore. Je ne sais pas pourquoi, mais je préfère être sure de ne rien oublier. Me regardant de mon œil non couvert par mes cheveux, je me sourit a moi-même avant de tourner gracieusement -ou pas- sur un de mes pieds pour aller prendre mon café avant de revenir pour me brosser les dents puis finir de me préparer devant cette même glace. Toujours avec un sourire aux lèvres. Quand on se fait surnommer Joy, difficile de ne pas être dans le même état d’esprit. Puis je sortais enfin pour aller en cours, ah, tout le temps que je mets pour me préparer, je suis bien une femme…
Histoire :
« Cher journal, on en a passé du temps ensemble. Surtout depuis- » Rah, je fous quoi encore ? Moi, écrire dans un journal ? Pfff. La probabilité que je fasse ça est aussi probable que le remariage de mes parents. Soit : IMPOSSIBLE.

Eh oui messieurs-dames, nous somme issu d’une famille divorcée depuis quelques années déjà. Pourquoi nous ? Voyons, je compte mon frère Leigh dans le lot. Même si il est âgé de trois ans de plus que moi et qu’il y a eu des hauts et des bas, il reste mon frère. Nous avions toujours vécu sous le même toit, entourés des mêmes parents qui au fur et à mesure ne s’aimais plus. Le temps nous a forgés des mentalités semblables tout en étant différentes.

Au début de ma petite vie, il n’y avait pas de nous, seulement un « je » pour la gamine que j’étais. Sans doute à cause de notre différence d’âge. Sans doute parce que j’étais remplie de cet égoïsme enfantin qui me poussais à avoir l’attention de tous mes proches. Sauf que le Leigh était hermétiques a mes tentatives d’avoir son attention. Alors j’ai vite abandonné pour me contenter que du regard de mes parents jusqu’ a que cet égoïsme naturel disparaisse alors qu’il me regardait petit à petit. Qu’il faisait l’effort d’être proche de moi. J’étais tout simplement heureuse comme ça.

C’était ma petite routine jusqu’à que j’entre au collège et que mon frère me montre vraiment ses sentiments envers moi. Chose qui m’a marqué, autant que cette cicatrice qui barre le visage d’ange de mon ainé. Tout ça à cause de certains garçons qui m’avaient prise pour cible alors je voulais rentrer à la maison, contente de mon premier jour d’école. Et alors que je les écoutais me parler sans prendre la peine de traduire les sons horrible de leurs voix, ma peur devenait de la colère, surtout quand Leigh s’en est mêlée et qu’il a été blessé. Par ma faute. Et peu importe ce que l’on dit sur cet évènement, c’est ma faute si Leigh a cette marque. Tout ça parce que je n’avais pas eu le courage de les envoyer balader moi-même… Mais je ne pouvais rien faire. Rien faire de plus que lui rendre la pareille un de ses jours. Plutôt idiot non ?

Plus le temps passait, plus je m’approchais de Leigh tout autant que je m’approchais du monde de la danse. Mais à ce moment-là je ne savais pas qu’on serait un jour séparé. Ce qui est plutôt logique, mais une part de moi m’assurais que je serais toujours auprès de mon frère, même si ce n’est pas de cette façon si proche que maintenant. Je me disais que je serais la au cas où il aurait un problème. Ce fut quand nos parents décidèrent d’enfin divorcer après des mois et des mois de disputes que je découvris que la réalité était tout sauf gentille. Leigh irais vivre avec notre père tandis que moi je suivais ma mère en Australie. Sans doute parce que ma mère pensais que je serais contente d’avoir une présence féminine pendant cet évènement. Faux. Tout ce que je voulais c’était de rester près de Leigh. La nouvelle ne me plaisait pas du tout, mais je fis tout comme pour ne pas inquiéter nos parents. Je ne pouvais rien y faire de toute façon. Je n’étais pas majeure.

Ce fut à ce moment que le « nous » se brisait une bonne fois pour toute. Je n’ai jamais pris le temps de savoir ce que Leigh pensais de cette situation, j’étais trop occupée à m’apitoyer sur mon sort…

Les premiers mois fut difficile en Australie. Non pas parce que je m’adaptais pas au rythme de ce pays, je me fis rapidement quelques amis, et je donnais quelques nouvelles à mon père, mais genre très rarement, mais parce qu’il me manquait une personne à côté de moi. Je me réfugiais encore plus dans la danse. C’était la seule chose qui me permettait de me libérer sans avoir peur de ce que les gens pensent. Il fallait que j’arrête de rester accrochée à la veste de mon frère. Je ne suis plus une gamine. C’est à ce moment-là que je me suis fait cette marque en forme de croix. Nos parents n’étaient pas spécialement croyant, alors j’ai suivi le mouvement, trouvant que la religion m’était inutile pour moi. Alors, ironisant sur le coup, je me suis fait cette croix sur le sein gauche, petite et presque invisible. Elle montrait que j’étais toujours vivante et fidèle à moi-même. Et puis il faut dire que j’avais eu un petit moment de folie avec des amis.

Et puis là, ma crise d’adolescence vit le jour bien plus vite que prévu. Si bien que je ne supportais plus ma mère, je l’accusais de m’avoir enlevé mon frère en m’emmenant a l’autre bout de la terre. Je ne pouvais plus la supporter, je lui répondais à peine, accrochée à mes écouteurs. Ce fut à mon petit boulot qu’on me donna une idée pour être tranquille. C’était grâce à mon patron, le photographe pour lequel je bosse. Il était aussi un ami malgré notre différence d’âge. Il prenait un peu la place de confident que j’avais attribué à Leigh avant mon départ, m’écoutant calmement pendant que j’exposais mes problèmes et quand j’eu terminé, il me parla d’une pension. La pension Coral. Gnié. Au début l’idée ne m’intéressait pas, je ne voulais pas changer d’école encore une fois. Mais il m’a poussée à me renseigner sur ce lieu. Et au final je demandais à ma mère d’aller dans cette pension…

Oui bon, dis comme ça, c’est un peu comme si je disais « Et paf, ça fait des Chocapic ». Mais en résumé, ça s’est passé comme ça. Ma vie s’est passée ainsi. Et depuis, je traine dans cette pension, à étudier la musique et surtout la danse tout en étant une assistante à mes heures perdues…
Derrière l'écran:
Ton petit pseudo : Soldia-Alyss ou tout simplement Alyss.~
Comment as-tu atterri ici ? : Leigh, arrête de me trainer sur les forums que tu squatte. /pan/ ♥
T'en penses quoi, du coup ? : J'adore. Keur sur vous tous.~♥

Tu affirmes avoir bien lu le règlement ? Of course. ♥
© Fiche créée par Dune & Hugh pour la Pension Coral


Dernière édition par Joyce Valmore le Mar 10 Juin - 18:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mer 21 Mai - 11:01

Bienvenue parmi- nous !
Donc tu es la fameuse amie de Leigh ! XD
Il a raison ♥


Je m'occuperais de toi, alors n'hésite pas si tu as des questions ♥
En attendant, tu peux venir flooder ou jouer avec nous sur la cb si tu as envie !
Bon courage pour ta fiche ♪

Revenir en haut Aller en bas
Andrew K. Petterson
Pensionnaires
Pensionnaires
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Surnom: Drew
Âge: 18 ans
Chambre/Appartement:

MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mer 21 Mai - 11:37

Bienvenue à toi =D !

J'adore le personnage de ton vava aussi. Donc je suis happy ^u^ ~ *tousse*

Bonne chance pour ta ficheuh !

_________________
Merci à Madii-x  pour ce kit ! (N-U)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mer 21 Mai - 12:00

J'me permets de venir te souhaiter la bienvenue ma soeurette ♥ (J'aime te ramener avec moi ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mer 21 Mai - 16:59

Bienvenuuu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Jeu 22 Mai - 21:46

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Jenny C. Robinson
Personnel
Personnel
avatar

Messages : 2447
Date d'inscription : 10/05/2013

Feuille de personnage
Surnom: Jen'
Âge: 26
Chambre/Appartement: À la pension, au premier étage.

MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Jeu 22 Mai - 22:22

Bienvenue parmi nous ♥

C'est gentil de l'avoir suivi :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionmakeitcount.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Ven 23 Mai - 20:44

Hey, bienvenu et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Sam 24 Mai - 10:04

Bienvenue! Et bon continuation pou ta fiche! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mar 10 Juin - 18:19

Merci a tous pour vos bienvenue ~~ Et j'annonce que j'ai enfin baclé complétée ma fiche. \o/ Et je m'excuse du temps que j'ai mis pour pondre un carton pareil. (Oui je sais pondre des cartons, et alors ? *sors*)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   Mar 10 Juin - 20:45

Tout est ok pour moi~
J'ai un faible pour la façon dont tu as décris le physique^^

Je te valide donc, amuse -toi bien parmi nous^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyce △ « Complétement muteki. Ou pas en fait. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Andelys
» Vient voire Johanna complétement ivre [Pv Jo']
» Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp]
» Gabrielle E. Livingstone, nouveau départ ? Pas complétement. [Fini.] {OK}
» Une rumeur, une plage et un homme ... Complétement nu ! ♦ Erick Grey & Myndi M. Birkin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un peu de paperasse :: ➺ Les archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: