-29%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur PC Ultra-Portable HP 14
199.99 € 279.99 €
Voir le deal

 

 Nanako Ûta

Aller en bas 
AuteurMessage
Nanako Ûta
Personnel
Personnel
Nanako Ûta

Messages : 338
Date de naissance : 03/04/1985
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 34

Feuille de personnage
Surnom: Nanako
Âge: 28
Chambre/Appartement: À la pension, au premier étage.

Nanako Ûta Empty
MessageSujet: Nanako Ûta   Nanako Ûta Icon_minitimeDim 17 Nov - 12:28

  • ÛTA
  • Nanako
  • 28 ans, née un 21 juin
  • Féminin
  • Japonaise
  • Célibataire
  • Gérante de la pension
  • Personnel
▬ ft. Hatsune Miku Vocaloid

Carnation : Peau pâle
Taille : 1m70
Corpulence : Svelte
Cheveux : Longs et bleus (coloration)
Yeux : bleus
Signe(s) distinctif(s) : //
Caractère

Si on me compare à la vieille chouette de Momoa, je suis beaucoup plus chaleureuse et gentille qu'elle. Pour ma part, je pense que Momoa est trop stricte envers ses pensionnaires. En même temps, je la considère comme ma grand-mère et ça fait dix ans que je vis avec elle. J'avoue que, parfois, elle a le don de m'agacer. Quand tu as quelqu'un derrière toi, à surveiller le moindre de tes mouvements pour voir si tu arrives à gérer aussi bien qu'elle la pension, c'est VRAIMENT énervant. Bref, tout ça pour dire que je peux être cool comme je peux me montrer énervante, en particulier quand il faut que je répète plusieurs fois quelque chose. Dans ce cas-là, ma voix n'est plus douce et musicale, elle passe dans les tons graves. Ceci dit, la plupart des pensionnaires m'apprécie beaucoup, le contact passe plutôt bien entre eux et moi. Si je le pouvais, j'accepterais tout le monde à la pension, même des animaux ! D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps que ça, j'ai caché une chatte et ses petits dans ma chambre. Momoa est allergique aux poils de ces adorables boules de poils et le règlement n'interdit pas d'avoir un animal. Eh oui, je peux être rusée et parfois, j'ai le comportement d'une gosse. Il n'y a pas que les pensionnaires qui font des conneries à la pension ! La vieille chouette me reproche mon comportement dès que ça ne lui plaît pas, mais je m'en fiche complètement. Je n'ai pas à être comme elle, je ne changerais pas une partie de ma personnalité pour elle. J'ai encore quelques traits de caractère, à découvrir si tu me tiens compagnie.

Histoire

Je m'appelle Nanako Ûta. Ma mère, Sakina Ozawa, m'a abandonné quelques mois après ma naissance. Elle désirait avoir un enfant unique, un garçon. Elle a eu des jumeaux. Enfin, des faux jumeaux puisqu'un garçon et une fille ont vu le jour : Yōichi et moi. Mon père, Sanshirō Ûta, voulait la même chose que sa femme : un garçon. Il l'a donc aidé à se débarrasser de moi, en m'abandonnant dans une ville située à vingt kilomètres de ma ville natale, quelque part en Angleterre. Ils m'avaient carrément déposé dans mon couffin, devant la double-porte close de l'unique église de cette ville.

Lorsque le prêtre était arrivé, il m'a trouvé et il m'a gardé quelques jours. Parmi les personnes qui priaient dans cette église, un couple (M. et Mme Green), qui ne pouvait plus avoir d'enfant, souhaitait plus que tout au monde chérir une petite fille. Ils avaient déjà un garçon de deux ans et la mère est devenue subitement stérile après avoir accouché. Quelle ironie du sort. Ils étaient aux anges, en écoutant l'histoire du prêtre et après m'avoir vu, ils m'adoptèrent sur le champ. Être aimée, il n'y avait rien de tel pour être heureuse, je peux te le dire.

Les années s'écoulèrent. J'ignorai avoir été adoptée et pourtant, j'étais la seule à posséder des cheveux bruns. Ce n'était pas ça qui me dérangeait, je ne me posai aucune question. J'étais comblée : j'avais d'adorables parents et un frère, Eden, qui m'aimait plus que tout.

Et puis, un jour... on m'ôta mes parents et Eden. Ils moururent alors que je n'avais que seize ans. Enfin, je les croyais tous morts mais Momoa, cette vieille dame qui était la voisine de mes parents, m'apprit que Eden était vivant. Cependant, elle m'emmena avec elle sans me fournir plus d'explications. Comme j'étais déboussolée par cette tragédie, je me laissai faire sans poser de question. J'étais persuadée que mon frère viendrait me chercher, qu'il ne me laisserait pas seule avec la vieille dame pourtant si gentille. Eh bien non, il ne vint jamais. Momoa s'occupa de moi, sans avoir besoin de m'adopter alors que j'étais encore mineure. Elle m'emmenait partout avec elle, elle prenait soin de moi ou essayait, parce que je ne me nourrissais pas comme avant : je mangeai moins, beaucoup moins. Et le soir, j'appelais Eden. Enfin, je répétais son prénom pendant plusieurs minutes avant de me coucher. La vieille dame, que je considérai comme ma grand-mère, ne se laissait pas abattre pour me rendre le sourire : elle me fit découvrir sa pension, située en Australie. Nous voyagions ensemble pour nous y rendre. C'était elle la gérante. Elle s'occupait tellement bien de moi, qu'elle ne me laissait plus le temps de penser à quoi que ce soit. De mon côté, je faisais tout pour réussir mes études. Je me dis qu'un jour, je retrouverai Eden alors autant continuer à vivre. Je ne voulais pas non plus attrister Momoa ou finir par déprimer pour de bon.

Pendant dix ans, la vieille dame s'était occupée de moi et, lors de mes vingt-six ans, elle me proposa de devenir la nouvelle gérante de la pension. Bien sûr, elle ne me laissa pas tomber : elle était toujours avec moi. Momoa fut patiente, puisqu'une semaine après sa proposition, je l'acceptai avec joie. Je l'avais tellement aidé que je connaissais le travail de la pension par cœur. Et puis, ce boulot me plaisait alors pourquoi le refuser ?

C'est ainsi que nous quittions l'Angleterre pour de bon, afin de nous installer en Australie pour ne pas dire carrément à la pension.

J'avais toujours espoir de retrouver Eden. Avec un peu de chance, il allait aussi s'exiler dans ce joli pays... oui, c'était beau de rêver.

Quant à mes véritables parents... et Yōichi. Comme je n'étais au courant de rien, je ne pouvais pas deviner que j'avais un jumeau. Et la vieille dame, Momoa Ûta. Eh bien, il s'agissait en réalité de ma grand-mère maternelle, qui a repris son nom de jeune fille à la mort de son mari. Je dois te dire une chose : mon père adoptif s'appelait M. Green, j'avais porté son nom mais Momoa l'a changé. Je portais désormais le nom de Ûta. Rappelle-toi : j'étais tellement déboussolée que j'avais tout accepté venant de la vieille dame. Même en grandissant, les questions n'étaient pas venues. Je m'y étais habituée, que veux-tu... est-ce qu'un jour, je découvrirais la vérité ? Peut-être.

Et toi, est-ce que tu vas me rejoindre à la pension ?

Suki
Julie
Majeure et vaccinée
Sans commentaire  Bubbly


Dernière édition par Jenny C. Robinson le Mer 25 Fév - 16:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionmakeitcount.forumactif.com
Nanako Ûta
Personnel
Personnel
Nanako Ûta

Messages : 338
Date de naissance : 03/04/1985
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 34

Feuille de personnage
Surnom: Nanako
Âge: 28
Chambre/Appartement: À la pension, au premier étage.

Nanako Ûta Empty
MessageSujet: Re: Nanako Ûta   Nanako Ûta Icon_minitimeMer 30 Oct - 18:44

Hey Bubbly

Est-ce que quelqu'un veut bien jeter un coup d’œil sur ma fiche ? On ne sait jamais si quelque chose cloche dedans ou pas  Babyheart

J'offre des chocolats à la bonne âme qui acceptera ma requête Lovechocolate

Non, je ne soudoie personne... éè
Revenir en haut Aller en bas
https://pensionmakeitcount.forumactif.com
 
Nanako Ûta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un peu de paperasse :: ➺ Les dossiers :: Inscriptions :: Adultes validés-
Sauter vers: